Your browser does not support JavaScript!
Actualités - Page 375
27 janvier 1995 Paru dans le N°178 à la page 39

Le traitement de l'eau génère des sous-produits, dont les boues sont, de loin, le plus important. Tant qu'ils ne leur ont pas trouvé une destination acceptable pour l'environnement, les concepteurs de stations et les exploitants ne peuvent aujourd'hui considérer leur tâche comme achevée. Le durcissement de la réglementation européenne dans le domaine de l'environnement impose aux industr...

27 janvier 1995 Paru dans le N°178 à la page 25

Que faire des graisses résiduaires ? Mieux vaut les faire manger par des cochons que par des vers de terre, à la limite par des bactéries. En effet, la biomasse produite par les cochons est bien sûr directement consommable, alors que celle des vers de terre, l'est indirectement (car elle peut servir de farine d'engraissement), mais celle des bactéries même dopées de bio-additifs très per...


27 janvier 1995 Paru dans le N°178 à la page 56

Les travaux de confinement des terrains pollués de l'ancienne usine à gaz de Griftpark à Utrecht (Pays-Bas) ont commencé, et l'ensemble du projet devrait se terminer en mars 1999. A la fin des travaux, il est prévu une surveillance à long terme. Après exécution de la paroi moulée, du confinement horizontal, de la couche de protection et du système d'extraction situé dans la zone confinée...

27 janvier 1995 Paru dans le N°178 à la page 51

Le lavage chimique est le procédé de désodorisation le plus utilisé dans les stations d'épuration. Dans le cas où le deuxième tour de lavage à pH 9, qui permet d'éliminer principalement l'hydrogène sulfuré, utilise le chlore libre comme oxydant, celui-ci est injecté sous forme d'eau de Javel ou généré électrochimiquement à partir de chlorure de sodium. L'introduction de l'électrolyseur a...


27 janvier 1995 Paru dans le N°178 à la page 43

La biodégradation des lisiers de porcs par le sol, couplée à une dénitrification des percolats recueillis est une voie possible, susceptible de limiter les problèmes liés à l'accumulation de ce sous-produit de l'élevage. Le principe du procédé consiste à réserver une parcelle aménagée pour traiter le lisier excédentaire. L'objectif ici est de traiter 1000 m3 de lisier/ha/an, ce qui repré...

27 janvier 1995 Paru dans le N°178 à la page 59

La régénération des solvants est une activité ancienne dont les prémices remontent à la seconde guerre mondiale. Aujourd'hui, avec la montée en puissance des préoccupations environnementales, les industriels limitent au maximum les coûts de gestion de leurs déchets industriels en les valorisant, et les utilisateurs de solvants n'échappent pas à cette tendance. Ainsi chaque année, quelque...


30 novembre 1994 Paru dans le N°177 à la page 48

L'utilisation de l'instrumentation dans les installations de traitement d'eau semble avoir son origine avec les régulateurs automatiques. Au début du dix-neuvième siècle, le procédé de filtration rapide étant développé aux Etats-Unis et la régulation du débit d'eau filtrée ne pouvant plus être assurée manuellement, des régulateurs automatiques de débit ont été étudiés et mis en service. ...

30 novembre 1994 Paru dans le N°177 à la page 51

Les deux types de filtres exposés dans cet article sont proposés pour traiter les matières en suspension contenues dans les eaux superficielles : la grille filtrante à décolmatage automatique effectuant un tamisage à partir de 300 microns jusqu'à 5 mm, et le dégrilleur à râteaux et barreaux pour l'extraction des déchets à partir de 10 mm d'écartement. Ces appareils, de réputation interna...


30 novembre 1994 Paru dans le N°177 à la page 56

L'eau, source de vie indispensable, est un bien qu'il faut savoir protéger et économiser. Or les réseaux de distribution devenant de plus en plus complexes, les risques de pollution par retour d'eau usagée constituent un danger qu'il faut prendre en considération. Des normes européennes visant à homogénéiser les différents systèmes de protection des réseaux d'eau potable sont en cours d'...

30 novembre 1994 Paru dans le N°177 à la page 62

SAUR a effectué une expérience de télérelevé de compteurs d'eau par radio-transmission sur le site du SAN des Portes-de-la-Brie, en collaboration avec la société Itron. Soixante-cinq compteurs, en regards enterrés, ont été équipés d'une tête émettrice et d'un émetteur radio interrogeable à partir d'un terminal portable. Un test de trois mois a relevé une grande fiabilité de la technique,...


30 novembre 1994 Paru dans le N°177 à la page 59

L'étanchéité des réseaux d'eaux usées est devenue une préoccupation majeure dans la question de l'assainissement des villes. Afin d'observer l'évolution dans le temps de ces réseaux, on effectue un diagnostic détaillé des canalisations. En reprenant les arguments développés dans notre thèse, nous montrons dans ce texte que la réalisation d'un diagnostic efficace nécessite l'utilisation d...

30 novembre 1994 Paru dans le N°177 à la page 53

La mesure du COT a remplacé des dernières années celle de la DCO dans le contrôle en continu des rejets. Les industriels soumis à l'autosurveillance ne disposaient que d'appareils automatiques de COT. Aujourd'hui, il est possible de mesurer la DCO d'une eau selon la norme, en mode automatique et en ligne grâce aux micro-ondes qui réduisent le temps de la mesure à quelques minutes....


30 novembre 1994 Paru dans le N°177 à la page 41

La réglementation européenne et l'accroissement des capacités de retraitement nécessitent des équipements de plus en plus performants en matière de contrôle et de surveillance de l'eau et des effluents. Avec l'extension des réglementations qui tendent à généraliser le contrôle et le retraitement à tous les utilisateurs d'eau, il devient nécessaire pour contrôler le bon fonctionnement de ...

30 novembre 1994 Paru dans le N°177 à la page 44

La flexibilité et la sécurité des réseaux de distribution d'électricité, jointe à une nécessaire rentabilité de gestion conduisent les grands services distributeurs à une automatisation de plus en plus étendue des organes de coupure, et à une téléconduite très exhaustive des réseaux de distribution à partir de centres de télégestion qui se situent au niveau d'un district ou d'une région....


30 novembre 1994 Paru dans le N°177 à la page 37

Les graisses résiduaires nous gênent : 450 kt/an qui occasionnent des dépôts, des colmatages, une médiocre épuration des eaux, des odeurs de rance. Elles proviennent de partout, corps gras de consommation alimentaire, lipides humains et bactériens, savons et détergents synthétiques, huiles minérales... Leur chimie est complexe mais leur suivi peut se limiter à celui des acides gras. La s...


28 octobre 1994 Paru dans le N°176 à la page 54

Parallèlement au contrôle des autorités sanitaires, il est de la responsabilité et de l'initiative du traiteur d'eau d'instaurer une démarche interne complète de suivi et de maintien de la qualité de l'eau en cours de distribution, démarche nécessaire et complémentaire des actions classiques d'amélioration du procédé de potabilisation. La Compagnie Générale des Eaux a mis en place une te...

28 octobre 1994 Paru dans le N°176 à la page 50

Dans ce Grand Bazar de la récupération des déchets, tout - ou presque - est bon à rentabiliser. Pour les ordures ménagères, exploitation et investissement ouvrent un marché nouveau de 17 MdF. L'ensemble de la collecte des déchets urbains et du négoce des matières premières secondaires, au taux de valorisation insuffisant, développe un chiffre d'affaire important de 56 MdF. Tri sélectif e...


28 octobre 1994 Paru dans le N°176 à la page 93

La méthanisation est une alternative intéressante au compostage puisqu'elle permet de traiter des déchets humides et même liquides qui se compostent très mal. La méthanisation, selon BTA*, présente la particularité d'un traitement en phase liquide, après mise en suspension des déchets dans un hydropulpeur spécialement conçu. Cette étape permet également un tri des déchets par flottation ...

28 octobre 1994 Paru dans le N°176 à la page 61

Une stratégie de chloration étagée, reposant sur le double objectif du respect d'une qualité bactériologique irréprochable et du souci de limiter les saveurs et les odeurs chlorées indésirables perçues par les consommateurs d'eau du robinet, a été mise en place sur le territoire alimenté en eau par le Syndicat des Eaux d'Ile-de-France. Les efforts mis en oeuvre se sont concentrés sur les...


28 octobre 1994 Paru dans le N°176 à la page 83

Les impératifs de qualité et de fiabilité des traitements des eaux usées renforcées par la Directive Européenne de mai 1991 tendent à généraliser les dispositifs de supervision et d'auto-contrôle des installations d'épuration en France. Les essais de modélisation mathématique des procédés se heurtent le plus souvent à d'importantes difficultés de calage sur site, et au problème de l'esti...

28 octobre 1994 Paru dans le N°176 à la page 58

La désinfection des eaux de rejet des stations d'épuration urbaines est - et va devenir indispensable dans le cadre d'une politique rigoureuse de l'environnement. L'utilisation de la technologie des rayonnements ultraviolets, bien connue dans l'eau potable, permet une désinfection efficace sans utilisation de produits chimiques et avec un investissement raisonnable. Le développement de s...


28 octobre 1994 Paru dans le N°176 à la page 78

La quantité croissante des matières organiques d'origine agricole et rurale, qui s'accumulent dans les lacs et les réserves d'eau, dégrade rapidement la qualité de l'eau stockée pour aboutir, à terme, à une eutrophisation par le manque d'oxygène. Une technique mise au point et expérimentée à l'aide d'agitateurs submersibles permet de réaliser un échange rapide de grandes quantités d'eau ...

28 octobre 1994 Paru dans le N°176 à la page 89

Les essais de traitement à l'échelle d'un pilote réalisé sur le lixiviat du site de Foussais-Payré (85) permettent de fixer les conditions de fonctionnement d'une filière de type " boues activées ". Dans la gamme des charges massiques étudiées, le rendement d'élimination de la DCO atteint 70%, laissant une fraction non biodégradable importante. La nitrification est par contre totale, le ...