Your browser does not support JavaScript!

29 octobre 1999 Paru dans N°225 - à la page 53

L?épuration des lisiers de porcs se fait principalement par des procédés biologiques de nitrification/dénitrification qui mettent en jeu des quantités importantes d'azote. L?étude, menée en conditions réelles, montre qu'un déficit du ratio DBO5/N perturbe le fonctionnement biologique et entraîne des émissions atmosphériques de protoxyde d'azote et, dans une moindre mesure, d'oxydes nitriques et d'ammoniac. Ces pertes dépassent 30 % de l'azote éliminé. Inversement, lorsque les conditions de fonctionnement sont contrôlées et optimisées, ces émissions polluantes sont négligeables.