Your browser does not support JavaScript!

30 decembre 1999 Paru dans N°227 - à la page 58

Les techniques de séparation et les procédés de traitement biologique mis en oeuvre sont des systèmes qui produisent des boues dont il convient de prendre en compte le devenir. Malgré toute leur variété, deux mêmes finalités sont généralement recherchées : diminuer les nuisances induites dont les odeurs, et réduire fortement leur volume en diminuant leur teneur en eau. Parmi les techniques de traitement des boues, les lits de séchage ont fait l'objet d'applications plus ou moins bien contrôlées depuis de nombreuses années. Archaïques à l'origine, ils s'apparentaient alors à de simples épandages sur de grandes surfaces. Plus récemment, leurs performances ont été améliorées grâce à l'élaboration de lits filtrants, ce qui a permis d'en augmenter la charge superficielle. Afin de promouvoir leur efficacité tout en prenant en compte les contraintes environnementales, plusieurs procédés utilisant des végétaux ont été mis au point. Phalirep fait partie des derniers développements ; mis au point par l'Institut IREPOLIA, son descriptif et les premiers résultats sont présentés ci-après.