Your browser does not support JavaScript!

Actualités sur BIO-UV Group

Retrouvez jusqu'à 30 ans d'archives de la revue concernant BIO-UV Group

31 janvier 2022 Paru dans le N°448 à la page 67
Rédigé par : Patrick PHILIPON

La question de la “chimie” dans l’eau potable recouvre deux réalités : les procédés, d’une part, et les éventuels résidus - le “goût de chlore” - dans l’eau d’autre part. Il existe des moyens de réduire le recours à la chimie dans les deux cas, mais ce n’est pas forcément applicable partout....

31 janvier 2022 Paru dans le N°448
Rédigé par : Sophie BESREST

En France, le risque légionelle en réseau ECS comme en TAR est loin d’être totalement maîtrisé. Malgré le renforcement de la réglementation et le développement de nouvelles stratégies de traitement, beaucoup d’industriels se contentent d’une approche partielle du problème. En plus de mieux considérer les risques, ils sont incités à être plus cohérents dans leur traitement en favorisant n...

30 septembre 2020 Paru dans le N°434 à la page 65
Rédigé par : Pascale MEESCHAERT de EDITIONS JOHANET et Fanny COSTES

A ce jour, aucune réglementation en France n’impose d’aménagement pour le traitement des micropolluants dans les eaux usées urbaines. Les stations d’épuration n’ont pas été conçues pour traiter ces substances présentes à faible concentration et à l’heure actuelle, la réglementation ne le leur impose pas. Des technologies de traitement tertiaire ont bien été mises au point. Mais leur cara...

09 juillet 2020 Paru dans le N°433 à la page 75
Rédigé par : Antoine BONVOISIN

Dans les piscines publiques et semi-publiques, les matières organiques apportées par les baigneurs engendrent la production de chloramines, qui peuvent occasionner une gêne pour les utilisateurs, et des problèmes de santé. Plusieurs techniques permettent cependant de traiter efficacement ce problème....

31 janvier 2020 Paru dans le N°428 à la page 59
Rédigé par : Christophe BOUCHET et Pascale MEESCHAERT de EDITIONS JOHANET

L’augmentation constatée des cas de légionellose démontre que la maîtrise du risque légionelles en réseau ECS comme en TAR n’est pas satisfaisante. Malgré un renforcement de la réglementation et en dépit du développement de solutions innovantes de détection et de dénombrement qui font qu’il n’a jamais été plus facile de détecter une dérive. Les stratégies de traitement s’affinent égaleme...

31 decembre 2019 Paru dans le N°427 à la page 67
Rédigé par : Jacques-olivier BARUCH

Les trois méthodes principales de désinfection des eaux que sont le chlore, l’ozone et les ultraviolets ont chacune leurs avantages et leurs défauts. La tendance est à une association des solutions pour parvenir, au moindre coût environnemental et économique, à une eau de qualité réglementaire....

29 novembre 2019 Paru dans le N°426 à la page 35
Rédigé par : Patrick PHILIPON

La filière classique de potabilisation des eaux brutes (décantation, filtration, désinfection) rencontre de plus en plus souvent ses limites, confrontées d’une part à la prise en compte de nouveaux polluants, d’autre part aux conséquences du changement climatique. Les solutions technologiques existent, leur déploiement est d’ores et déjà entamé....

27 septembre 2019 Paru dans le N°424 à la page 43
Rédigé par : Patrick PHILIPON

Produire de l’énergie, récupérer les éléments intéressants dans les eaux, valoriser les boues, réutiliser l’eau, éliminer les micropolluants?: la plupart des fonctions des stations d’épuration du futur sont d’ores et déjà réalisables en aménageant les installations actuelles. Les techniques sont là, le changement est en marche. Mais il pourrait être bien plus rapide sans certains freins ...

30 janvier 2019 Paru dans le N°418 à la page 49
Rédigé par : Emilie TRAN PHONG

En détection comme en traitement, de nouvelles solutions émergent pour prévenir le risque de légionelles dans les réseaux d’eau chaude sanitaire et les tours aéroréfrigérantes. Leur intérêt?? Simplifier la détection de ces bactéries et renforcer l’efficacité des traitements, à moindre coût et en limitant les rejets chimiques dans l’environnement....

12 juillet 2018 Paru dans le N°413 à la page 77
Rédigé par : Antoine BONVOISIN

Les eaux des 4.135 piscines publiques françaises font l’objet d’une réglementation très stricte quant à leurs caractéristiques. Elles doivent subir toute une série de traitements dont le coût est assez variable puisqu’il se situe entre 5 et 8?euros le m3 traité et chauffé. Plusieurs solutions existent pour limiter ces dépenses....

30 mai 2018 Paru dans le N°412 à la page 29
Rédigé par : Patrick PHILIPON

Côté process, les stations d’épuration ne devraient pas fondamentalement changer dans les décennies à venir, le principe des boues activées étant solidement établi. De nombreuses améliorations et innovations sont cependant à l’étude, voire testées ou même implantées dans des usines pionnières. L’idée générale est de minimiser l’impact environnemental des ces installations. De manière gén...

1 2 3 4