Your browser does not support JavaScript!

Tous les articles et dossiers - Page 3

31 mai 2019 Paru dans le N°422 à la page 79
Rédigé par : Christophe BOUCHET de EDITIONS JOHANET

En matière de caniveaux préfabriqués, l’offre qui s’est largement diversifiée ces dernières années, est devenue abondante et répond désormais à toutes les applications d’usage. Comme souvent en pareil cas, il n’y a ni bon ni mauvais produit, juste des produits adaptés ou non à l’usage que l’on veut en faire....

31 mai 2019 Paru dans le N°422 à la page 65
Rédigé par : Antoine BONVOISIN

Le relevage des eaux très chargées nécessite des pompes adaptées, qui soient capables de supporter le passage d’objets volumineux ou filandreux, sans bouchage, et tout en conservant un rendement satisfaisant. Les gammes de pompes susceptibles de relever des effluents très chargés sont nombreuses et reposent sur des techniques de pompage diversifiées?: pompes centrifuges, pompes volumétri...

31 mai 2019 Paru dans le N°422 à la page 49
Rédigé par : Jacques-olivier BARUCH

L’imperméabilisation des sols, de même que les changements climatiques, conduisent à des phénomènes extrêmes de plus en plus fréquents. Dans le même temps, l’essor des techniques alternatives privilégiant l’infiltration et la gestion intégrée des eaux pluviales a profondément modifié les finalités et les objectifs du stockage des eaux pluviales. Devenu multifonctions, le stockage des eau...

31 mai 2019 Paru dans le N°422 à la page 31
Rédigé par : Patrick PHILIPON

Le traitement des effluents industriels, avant rejet, fait appel à des technologies parfois coûteuses. Or la pollution est en général concentrée dans une faible partie des effluents totaux d’une installation industrielle, d’où l’intérêt de séparer les flux pour ne traiter que le nécessaire. Reste à trouver les bons arguments pour convaincre les industriels de modifier, en profondeur, la ...

29 mai 2019 Paru dans le N°422 à la page 93
Rédigé par : Kader GAID de Veolia en, Philippe SAUVIGNET de Veolia en, Pascal JOUAFFRE de VEOLIA EAU et 1 autres personnes

Les réacteurs à charbon actif micrograin à lit expansé se sont développés ces dernières années en vue d’éliminer les matières organiques, les pesticides et autres micropolluants. Ils ont ainsi été mis en œuvre avec succès dans de nombreuses usines d’eau potable. Au cours de cet article, les principes de base du processus de fluidisation et de l’expansion des media (notamment le charbon a...

29 mai 2019 Paru dans le N°422 à la page 108
Rédigé par : Christophe BOUCHET de EDITIONS JOHANET

Pour les Incas, le lac Titicaca est un lac sacré?: si l’on en croit la légende, c’est de là que le premier Inca et son épouse sortirent des eaux pour fonder la mythique civilisation. Pour les populations pauvres qui le bordent aujourd’hui, il est devenu grâce au tourisme une ressource essentielle à leur survie. Du coup, alors qu’on l’imaginait bien naïvement hors du temps, à l’abri de to...

02 mai 2019 Paru dans le N°421 à la page 63
Rédigé par : Emilie TRAN PHONG

Aujourd’hui, bien rares sont les fabricants d’équipements d’assainissement autonome à oser encore proclamer que leur produit n’a pas besoin d’entretien. Quelles que soient la filière, la technique et le modèle, une surveillance régulière et quelques petites opérations de maintenance s’imposent. Reste à sensibiliser les propriétaires....

30 avril 2019 Paru dans le N°421 à la page 88
Rédigé par : Christophe BOUCHET de EDITIONS JOHANET

Difficile d’atteindre un niveau de rendement satisfaisant sans mettre en œuvre une gestion patrimoniale proactive et ciblée sur la partie du réseau d’eau potable que l’on appelle “branchement”, celle qui va de la prise d’eau sur la conduite de distribution publique jusqu’au compteur et au plus près de la limite publique-privé. Bien qu’aucun chiffre officiel ne soit disponible, les remont...

30 avril 2019 Paru dans le N°421 à la page 77
Rédigé par : Antoine BONVOISIN

Qu’elle soit mise en œuvre en traitement primaire, secondaire ou tertiaire d’eaux usées, d’eaux pluviales ou en production d’eau potable, la décantation lamellaire permet, via la mise en œuvre d’un équipement dont l’occupation au sol est de 5 à 10 fois inférieure à celle d’une unité de décantation conventionnelle, d’accélérer le processus de séparation d’un facteur 2 à 5. Grâce à ses mul...

30 avril 2019 Paru dans le N°421 à la page 41
Rédigé par : Patrick PHILIPON

Instrumentation des ouvrages et des installations aidant, les outils de télégestion et de supervision dédiés au domaine de l’eau doivent gérer et traiter une masse de données de plus en plus importante, transformer cette masse indifférenciée en informations intelligibles et distribuer cette dernière au bon endroit. Augmenter indéfiniment les capacités de calcul à technologie comparable n...

29 avril 2019 Paru dans le N°421 à la page 106
Rédigé par : Bernard VEDRY de Editions

Serge Nikolaiévitch Winogradsky a apporté à l’assainissement des eaux usées, grâce à ces nombreux travaux, les bases fondamentales qui sont les siennes aujourd’hui. Retour sur ce qui reste encore actuellement un apport considérable....

29 avril 2019 Paru dans le N°421 à la page 96
Rédigé par : Kader GAID et Philippe SAUVIGNET de Veolia en

Les tanins sont connus pour être issus du métabolisme de certaines plantes comme l’Acacia mearnsii, Castanea, Schinopsis balansae, etc... La configuration chimique de ce produit peut être une alternative aux coagulants à base de sels métalliques (Aluminium ou de Fer) habituellement utilisés dans le traitement des eaux pour l’abattement de la turbidité. Il est vrai que les coagulants miné...

29 avril 2019 Paru dans le N°421 à la page 57
Rédigé par : Lamine CHALAL, Allal SAADANE, Ahmed RHIAT et 1 autres personnes

Le travail présenté dans cet article est réalisé dans le cadre du projet européen Interreg 2 Mers INCASE1 (Industry 4.0 via Networked Control Applications and Sustainable Engineering). L’objectif est la mise en œuvre de la technologie Proficloud pour le contrôle à distance et la supervision de stations de pompage d’eau géographiquement distribuées. Afin d’évaluer les performances de ce...

29 mars 2019 Paru dans le N°420 à la page 81
Rédigé par : Christophe BOUCHET de EDITIONS JOHANET

Les risques associés à une intrusion dans un ouvrage de gestion de l’eau sont réels?: ils sont susceptibles de constituer un danger pour la santé des populations, d’être coûteux en gestion, de désorganiser totalement le service de l’eau, de restreindre certains usages, voire même de conduire à une perte de confiance dans la qualité de l’eau du robinet. De nombreuses solutions existent qu...

29 mars 2019 Paru dans le N°420 à la page 71
Rédigé par : Antoine BONVOISIN

Plusieurs entreprises proposent depuis quelques années l’usage de drones pour réaliser les études sur les milieux aquatiques?: en milieu marin ou continental, pour l’analyse, la mesure ou l’observation, les drones télé-opérables, nautiques, aériens ou sous-marins, permettent d’accélérer les études et d’affiner les résultats avec une plus grande facilité de mise en œuvre et des coûts souv...

29 mars 2019 Paru dans le N°420 à la page 35
Rédigé par : Patrick PHILIPON

La classique recherche de fuites, qui s’appuie sur une bonne connaissance du réseau reste essentielle au maintien dans le temps d’un bon rendement des réseaux d’eau potable. Les techniques, matures, sont désormais stabilisées. Toutefois, les réseaux vieillissent, les priorités se multiplient, déplaçant les enjeux vers la question de savoir quelles sections réparer ou remplacer en priorit...

29 mars 2019 Paru dans le N°420 à la page 59
Rédigé par : Antoine BONVOISIN

Peu encombrantes, modulaires, et évolutives, faciles et rapides à mettre en œuvre, les platines, panneaux ou racks d’analyse ont le vent en poupe. Elles sont intéressantes dès lors qu’il n’est pas souhaitable d’installer les instruments de mesure ou d’analyse directement au sein d’un process. Leur conception modulaire permet de coller exactement aux besoins des exploitants....

28 mars 2019 Paru dans le N°420 à la page 54

Afin de limiter la pression sur la ressource, un des principaux objectifs de la régie Eau de Paris est d’améliorer et de maîtriser le rendement de son réseau.. En 2018, Eau de Paris affichait un taux de rendement de réseau de 90,4 %. L’ambition de l’entreprise publique est d’atteindre un rendement supérieur à 92?% en 2020. Pour y parvenir, Eau de Paris a échafaudé un schéma directeur en...

28 mars 2019 Paru dans le N°420 à la page 92
Rédigé par : Siham BOUMAAZA et Jamal EDDINE JELLAL de École Mohammadia d’Ingénieurs Rabat (Maroc)

Cette étude a pour objectif d’élaborer le modèle optimal basé sur les cinétiques d’élimination de la matière organique dans un chenal algal à haut rendement en mode étage (CARET), et ce, pour disposer d’un outil de dimensionnement adapté au contexte marocain. Contrairement à l’approche d’Oswald, qui est basée sur le bilan énergétique des algues, ce modèle a été élaboré selon un concept d...

28 mars 2019 Paru dans le N°420 à la page 97
Rédigé par : Imane BOUROUHOU et Farida SALMOUN de Laboratoire de physico-chimie des Matériaux Sub...

Les zones côtières et marines jouent un rôle crucial pour le bien-être de l'homme, le maintien de l'équilibre écologique et le développement durable et économique. Les écosystèmes dans les zones littorales rendent une variété de services allant de la production alimentaire aux fonctions de régulation et d'épuration en passant par l'exploitation pour le tourisme, la plaisa...

28 mars 2019 Paru dans le N°420 à la page 108

Surnommé le “Solitaire Turquoise” par la population azéri locale, le lac d’Ourmia, en Iran, est devenu un enjeu écologique majeur. Autrefois lieu de villégiature favori des populations de la région et des pays limitrophes, ce lac très particulier est depuis plusieurs années menacé de disparition, sous l’action conjuguée du climat et de l’activité humaine. Aujourd’hui, l’horloge tourne et...

27 février 2019 Paru dans le N°419 à la page 75
Rédigé par : Christophe BOUCHET de EDITIONS JOHANET

Dans certains cas, lorsqu’il s’agit d’effectuer une mesure sur un liquide, sur un gaz, sur de la vapeur ou sur des boues, il peut être nécessaire d’obtenir la quantité de matière transférée, c’est à dire une masse plutôt qu’un volume. Deux possibilités s’offrent alors à l’exploitant. La première consiste à la calculer en associant par exemple le volume transféré à la densité du produit. ...

27 février 2019 Paru dans le N°419 à la page 67
Rédigé par : Jacques-olivier BARUCH

Les rejets de phosphates diminuent progressivement dans les cours d’eau, même s’ils restent encore ponctuellement très présents. Les traiteurs d’eau doivent continuer à analyser les différentes formes de phosphore en continu. Mais les caractéristiques des différents analyseurs différent selon le type d’eau....

27 février 2019 Paru dans le N°419 à la page 55
Rédigé par : Antoine BONVOISIN

Les solutions de traitement des effluents viti-vinicoles se sont progressivement diversifiées. Qu’elles soient individuelles ou mutualisées, qu’elles reposent sur un traitement continu, semi-continu, ou discontinu, plusieurs familles de procédés sont disponibles en fonction de la taille et de la situation géographique des exploitations....

27 février 2019 Paru dans le N°419 à la page 35
Rédigé par : Patrick PHILIPON

Pas de révolution dans le monde de la dépollution des sols et des nappes. Les sociétés de travaux optimisent leurs outils, et répondent à la complexité croissante des chantiers en combinant les techniques existantes. Les essais pilotes se généralisent avec l’obligation, depuis 2017, d’un plan de conception des travaux. Illustration sur la base de quelques chantiers récents....

27 février 2019 Paru dans le N°419 à la page 83
Rédigé par : Kader GAID et Philippe SAUVIGNET de Veolia en

L’objectif de cet article est de montrer l’impact d’une oxydation avancée par une transformation in situ de la surface du charbon actif. La capacité d’adsorption des charbons actifs augmente de manière significative après une oxydation avancée à l’aide d‘ozone. En effet, la création ou le renforcement des groupes fonctionnels contenant de l’oxygène sur la surface du charbon actif entraîn...

27 février 2019 Paru dans le N°419 à la page 98
Rédigé par : Christophe BOUCHET de EDITIONS JOHANET

Au XIXème siècle, les découvreurs de cette bourgade en pleine expansion la décrivaient comme un paradis, une succession de paysages idylliques, une nature vierge, foisonnante d’opportunités grâce à ses terres riches et fertiles. Elle n’a pas tardé à devenir l’exact contraire de cet éden paradisiaque. En cause, la relation très particulière que la ville entretient avec l’eau qui a toujour...

30 janvier 2019 Paru dans le N°418 à la page 49
Rédigé par : Emilie TRAN PHONG

En détection comme en traitement, de nouvelles solutions émergent pour prévenir le risque de légionelles dans les réseaux d’eau chaude sanitaire et les tours aéroréfrigérantes. Leur intérêt?? Simplifier la détection de ces bactéries et renforcer l’efficacité des traitements, à moindre coût et en limitant les rejets chimiques dans l’environnement....

30 janvier 2019 Paru dans le N°418 à la page 63
Rédigé par : Jacques-olivier BARUCH

Le traitement biologique des eaux usées nécessite une aération efficace pour favoriser l’élimination de l’azote et du carbone. Simples et éprouvés, faciles à maintenir, les aérateurs de surface, dont la durée de vie excède souvent 25 ans, peuvent s’avérer une solution intéressante. Jadis cantonnés aux petites ou moyennes stations d’épuration, ils ont su conquérir les ouvrages les plus im...

30 janvier 2019 Paru dans le N°418 à la page 71
Rédigé par : Christophe BOUCHET de EDITIONS JOHANET

Walk-by, drive-by ou réseau fixe?? Plusieurs modes de relève à distance des compteurs d’eau associés à différentes technologies existent qui répondent à des catégories de besoins diversifiés. Quoique très différentes, elles ont en commun d’apporter une plus grande qualité de service au consommateur et une plus grande efficience au service en charge de l’eau et de l’assainissement. A la ...

30 janvier 2019 Paru dans le N°418 à la page 27
Rédigé par : Patrick PHILIPON

Les villes, pour de nombreuses raisons, ne peuvent plus se permettre de rejeter les eaux pluviales au réseau. Elles doivent basculer vers un mode de gestion plus durable des eaux de pluie. Les techniques existent, même si toutes ne sont pas encore industrialisées. Le cadre réglementaire aussi, même s’il reste perfectible. Reste la question de la volonté politique qui fait encore trop sou...

30 janvier 2019 Paru dans le N°418 à la page 43
Rédigé par : Bernard CHOCAT et Farida SALOUM de Laboratoire DEEP INSA Lyon

Parapluie est un logiciel dont la finalité principale est de favoriser le développement des solutions de gestion des eaux de pluie à la parcelle. Plus particulièrement destiné aux constructeurs, architectes, promoteurs, lotisseurs, ou paysagistes, il remplit deux fonctions complémentaires?: aider les utilisateurs à choisir la solution la mieux adaptée à la réglementation locale, au conte...

30 janvier 2019 Paru dans le N°418 à la page 92
Rédigé par : Christophe BOUCHET de EDITIONS JOHANET

Mis en service le 27?janvier 1969 sur le Canal de la Marne au Rhin, le plan incliné d’Arzviller constitue un ouvrage d’art unique en Europe, puisque des trois installations du même type (une en Russie, l’autre en Belgique) celle-ci est la seule à utiliser un procédé de type transversal. Cet ouvrage, qui vient de fêter ses 50 ans, fut construit pour permettre aux péniches de franchir ce d...

07 janvier 2019 Paru dans le N°417 à la page 69
Rédigé par : Antoine BONVOISIN

Le repérage des réseaux d’eau en vue de leur cartographie est une opération souvent délicate mais indispensable pour une collectivité territoriale, afin de pouvoir mener à bien les opérations d’entretien et entreprendre de nouveaux chantiers. Si les techniques actuelles ont largement fait leurs preuves, elles évoluent régulièrement et facilitent l’accès aux équipements de détection. La d...

07 janvier 2019 Paru dans le N°417 à la page 59
Rédigé par : Emilie TRAN PHONG

Même si les vannes papillon ont été conçues au départ pour ne fonctionner qu’en mode « tout ou rien », il n’est pas rare qu’elles soient aussi utilisées pour réguler des débits. Les fabricants ont donc adapté leurs gammes pour prendre en compte cet usage. Ils ont par ailleurs innové sur d’autres points : matériaux résistants à la corrosion et à la chaleur, designs limitant les pertes de ...

07 janvier 2019 Paru dans le N°417 à la page 33
Rédigé par : Jacques-olivier BARUCH

Le choix d’une filière de déshydratation mécanique des boues dépend de très nombreux paramètres: nature des boues, coûts d’évacuation, filière de valorisation... Chaque critère mérite réflexions et essais pour optimiser les processus de déshydratation mécanique. Une approche globale est d’autant plus indispensable que la déshydratation n’est pas toujours l’étape ultime. Explications....

02 janvier 2019 Paru dans le N°417 à la page 81
Rédigé par : Christophe BOUCHET de EDITIONS JOHANET

Peu d’équipements, au sein de la chaîne de traitement des eaux, sont aussi présents que les pompes doseuses. L’automatisation des procédés sur une large diversité d’applications a entraîné le développement d’une offre diversifiée qui sait désormais répondre à tous les besoins, même les plus complexes. Le choix de la pompe la plus adaptée, qui résulte bien souvent d’un compromis, n’en est...

31 decembre 2018 Paru dans le N°417 à la page 136

En 1834, dans l’Annuaire du bureau des longitudes, Arago publie un mémoire sur «?Les puits forés connus sous le nom de puits artésiens, de fontaines artésiennes ou de fontaines jaillissantes?». C’est le début d’une aventure qui conduira à la réalisation du premier grand forage géothermal parisien, le puits artésien de Grenelle....

30 decembre 2018 Paru dans le N°417 à la page 123
Rédigé par : Jamal EDDINE JELLAL de École Mohammadia d’Ingénieurs Rabat (Maroc), Hichame IHMAINE de Laboratoire de Génie Civil Structure Traitement..., Ali TARFAS de Laboratoire de Génie Civil Structure Traitement... et 3 autres personnes

Le chenal algal à haut rendement (CAHR), réacteur photosynthétique où cohabitent micro algues et bactéries, se caractérise par un temps de séjour compris entre 2 et 6 jours selon Oswald (Oswald et Gootas, 1957). Les eaux usées sont acheminées à travers une piste de course où la mixture algues bactéries est maintenue en suspension grâce à une roue à palettes. Cette agitation lente permet ...

30 decembre 2018 Paru dans le N°417 à la page 107
Rédigé par : Fadwa OUGRIRANE de Office National des Chemins de Fer, Zakaria EL BACHIR de Laboratoire de Bâtiment et Travaux Publics (Maroc), Mohammed SMOUNI de Office National des Chemins de Fer et 1 autres personnes

Dans le cadre du Projet LGV Maroc, cette étude d’analyse physico-chimique a été effectuée pendant la période d’étiage de juin?2017 au niveau de 6 puits (contrôle de la qualité des eaux souterraines) et deux points de contrôle de la qualité superficielle de l’Oued Sebou pour l’évaluation de l’impact environnemental après les travaux du Viaduc Sebou sur les ressources hydriques?; les param...

1 2 3 4 5 6