Your browser does not support JavaScript!

Le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement du Sénégal et Suez ont signé le contrat d’affermage pour la gestion du service public de production et de distribution d’eau potable en zone urbaine et péri-urbaine. Ce contrat, d’une durée de 15 ans, permettra d’assurer un approvisionnement en eau potable à une population initiale d’environ 7 millions d’habitants. Au cœur des enjeux du pays, l’accès à l’eau en quantité et en qualité est une priorité du Plan Sénégal Emergent lancé par le Président Macky Sall.

Avec ce contrat, l’Etat du Sénégal souhaite répondre aux besoins en eau potable d’une population en forte croissance. L’accès à l’eau en quantité et en qualité est en effet au cœur des enjeux du pays et une priorité du Plan Sénégal Emergent lancé par le Président Macky Sall.

Le contrat, pour lequel sera créée une société de droit sénégalais avec un actionnariat majoritairement sénégalais (55%), prévoit l’intégration par Suez des 1 200 professionnels sénégalais actuellement en exercice. Dès le 1er janvier 2020, un plan d’actions pour assurer l’accès à l’eau pour tous sera mis en œuvre. Une place centrale sera accordée à l’innovation avec, notamment, l’ouverture prévue à Dakar d’un Centre de Recherche et d’Innovation en partenariat avec des universités sénégalaises.

Ce contrat renforce la présence de Suez à l’International, notamment en Afrique. Présent sur le continent depuis la construction de la station d’eau potable de Sherbine en Egypte en 1948, Suez a construit plus de 500 usines d’eau potable et d’assainissement qui desservent la plupart des capitales africaines et gère les services d’eau potable et d’assainissement du Grand Casablanca et d’Alger.