Your browser does not support JavaScript!

Entreprises

Eaux usées : En Tunisie, le premier partenariat public-privé s’ouvre avec Suez

11 mai 2023 Paru dans le N°462 ( mots)
© Suez

D’une durée de 10 ans et d’un montant total de 200 millions d’euros, le premier partenariat public privé remporté par Suez en Tunisie aura pour mission principale de répondre aux enjeux d’assainissement et de réutilisation des eaux usées traitées en agriculture d’une région du sud.

Suez a annoncé le 26 avril dernier avoir remporté avec Segor, groupe SCET et BIAT, un partenariat stratégique avec l’Office National de l’Assainissement de la Tunisie (ONAS). Ce premier accord public-privé inclut l’exploitation et la maintenance de 14 stations d’épuration d’eaux usées, 106 stations de pompage et 1 900 km de réseau d’assainissement, dont la capacité de traitement s’élève à 39 millions de m3/an, dans les gouvernorats de Sfax, Gabès, Médenine et Tataouine.

Sous l’effet d’une dégradation des ressources en eau et de la biodiversité locale, la réalisation de travaux complémentaires permettant la réutilisation des eaux usées pour l’agriculture, grâce à l’emploi de procédés tertiaires de traitement de l’eau tels que les UV et l’élimination du phosphore, figurent également au contrat.

Présent en Egypte depuis 1948, Suez rappelle avoir construit plus de 500 usines d'eau potable et d'assainissement dans la plupart des capitales africaines, soit en Tunisie, au Maroc, en Egypte, au Sénégal et en Côte d'Ivoire.

Entreprises liées
Contenus liés