Your browser does not support JavaScript!

Actualités sur XYLEM ANALYTICS France

Retrouvez jusqu'à 30 ans d'archives de la revue concernant XYLEM ANALYTICS France

02 juin 2020 Paru dans le N°432 à la page 86
Rédigé par : Antoine BONVOISIN

D’année en année, l’usage des compteurs dits “intelligents” se banalise pour permettre un meilleur suivi des volumes d’eaux consommés et une gestion plus efficiente du réseau. Les solutions en matière de comptage se développent, dans les petits comme dans les grands diamètres, et font coexister une gamme très large de solutions. De même, les nouvelles technologies de l’information et de ...

30 avril 2020 Paru dans le N°431 à la page 51
Rédigé par : Jacques-olivier BARUCH

Capteurs conductifs à deux ou quatre électrodes ou capteurs inductifs, comment bien choisir son capteur et sur quels critères?? Petit panorama des capteurs de conductivité disponibles sur le marché....

30 mars 2020 Paru dans le N°430 à la page 55
Rédigé par : Antoine BONVOISIN

Le Redox, ou potentiel d’oxydoréduction, est aujourd’hui mesuré principalement pour des applications sur les eaux usées, ou en complément d’autres mesures sur l’eau potable. Son faible coût, l’un de ses principaux avantages, en fait un indicateur encore largement employé dans différents domaines....

28 février 2020 Paru dans le N°429 à la page 57
Rédigé par : Jacques-olivier BARUCH

Ampérométrie ou optique ? En analyse de l'oxygène dissous, deux techniques se disputent le marché. L'ampérométrie, jadis dominante, garde ses avantages sur certaines applications. Electrodes et optodes permettent de répondre à des besoins différents. Explications. ...

30 janvier 2020 Paru dans le N°428 à la page 81
Rédigé par : Antoine BONVOISIN

Dans de nombreux cas, la réglementation impose de réaliser des mesures de DBO pour quantifier le degré de l’activité biologique des effluents. Cependant, certaines méthodes sont aujourd’hui proposées en alternative ou en complément à la DBO5. Explications....

29 novembre 2019 Paru dans le N°426 à la page 79
Rédigé par : Antoine BONVOISIN

Les kits d’analyses rapides sont aujourd’hui fréquemment employés, autant pour les eaux usées, que les eaux potables, industrielles, ou de loisirs. Minimisation du risque en contrôle officiel, élargissement des paramètres mesurés, optimisation d’un process, etc… ces kits répondent à de nombreux besoins et offrent l’avantage de fournir des résultats en un temps record, avec une fiabilité ...

27 septembre 2019 Paru dans le N°424 à la page 43
Rédigé par : Patrick PHILIPON

Produire de l’énergie, récupérer les éléments intéressants dans les eaux, valoriser les boues, réutiliser l’eau, éliminer les micropolluants?: la plupart des fonctions des stations d’épuration du futur sont d’ores et déjà réalisables en aménageant les installations actuelles. Les techniques sont là, le changement est en marche. Mais il pourrait être bien plus rapide sans certains freins ...

15 juillet 2019 Paru dans le N°423 à la page 57
Rédigé par : Jacques-olivier BARUCH

La concentration de matières en suspension dans une eau se mesure par filtration ou centrifugation. Mais ces deux méthodes peuvent prendre plusieurs heures. La turbidité, par contre, phénomène optique dû aux particules en suspension, peut être mesurée en continu. Or, il existe un rapport univoque entre la valeur de turbidité et la concentration de matières en suspension dès lors que sont...

29 mars 2019 Paru dans le N°420 à la page 35
Rédigé par : Patrick PHILIPON

La classique recherche de fuites, qui s’appuie sur une bonne connaissance du réseau reste essentielle au maintien dans le temps d’un bon rendement des réseaux d’eau potable. Les techniques, matures, sont désormais stabilisées. Toutefois, les réseaux vieillissent, les priorités se multiplient, déplaçant les enjeux vers la question de savoir quelles sections réparer ou remplacer en priorit...

29 mars 2019 Paru dans le N°420 à la page 59
Rédigé par : Antoine BONVOISIN

Peu encombrantes, modulaires, et évolutives, faciles et rapides à mettre en œuvre, les platines, panneaux ou racks d’analyse ont le vent en poupe. Elles sont intéressantes dès lors qu’il n’est pas souhaitable d’installer les instruments de mesure ou d’analyse directement au sein d’un process. Leur conception modulaire permet de coller exactement aux besoins des exploitants....

27 février 2019 Paru dans le N°419 à la page 67
Rédigé par : Jacques-olivier BARUCH

Les rejets de phosphates diminuent progressivement dans les cours d’eau, même s’ils restent encore ponctuellement très présents. Les traiteurs d’eau doivent continuer à analyser les différentes formes de phosphore en continu. Mais les caractéristiques des différents analyseurs différent selon le type d’eau....

30 novembre 2018 Paru dans le N°416 à la page 47
Rédigé par : Emilie TRAN PHONG

Bien que l’analyse en ligne présente un réel intérêt pour les industriels de l’eau, tous n’ont pas encore sauté le pas. Beaucoup sont freinés par les coûts de maintenance qui peuvent être associés aux instruments de mesure. Pour les convaincre, les fabricants ont donc fait évoluer leurs produits, de manière à faciliter leur entretien....

31 mai 2018 Paru dans le N°412 à la page 47
Rédigé par : Emilie TRAN PHONG

La turbidité est devenue un indicateur de qualité incontournable, tant en eau potable qu’en eaux usées. De plus en plus de stations de traitement surveillent ce paramètre en continu. Une tendance que les fabricants de turbidimètres ont intégrée. C’est pourquoi, ils rivalisent de brevets pour se démarquer....

02 mai 2018 Paru dans le N°411 à la page 33
Rédigé par : Patrick PHILIPON

Quelle que soit la vocation de l’installation dont il à la charge, l’exploitant d’un ouvrage de gestion de l’eau doit analyser celle-ci en permanence, en suivant en général plusieurs paramètres. Comment constituer un parc analytique optimisé?? Les fabricants proposent plusieurs solutions, dont certaines restent débattues. Une chose est certaine cependant?: le passage au numérique s’impos...

01 février 2018 Paru dans le N°408 à la page 43
Rédigé par : Jean GUILHEM

La demande biologique en oxygène (DBO) représente la quantité d’oxygène qu’il faut fournir à un échantillon d’eau pour transformer par voie biochimique (oxydation bactérienne), la matière organique biodégradable. Pourquoi, comment, quand, dans quel cas et de quelle façon mesurer la DBO ? Plusieurs méthodes sont disponibles sur le marché en fonction des objectifs recherchés. Certaines don...

30 novembre 2017 Paru dans le N°406 à la page 43
Rédigé par : Jacques-olivier BARUCH

Trop de phosphates entrent encore dans les stations d’épuration malgré une diminution notable des quantités utilisées. Que ce soit pour surveiller leur teneur ou tenter de les enlever, les analyseurs de phosphates sont l’outil indispensable....

1 2