Your browser does not support JavaScript!

Entreprises

Saur et InovaYa, un binôme gagnant

08 novembre 2021 Paru dans le N°446 ( mots)
© Saur

Avec une intensification et une augmentation de la fréquence d’évènements extrêmes qui rappelle l’importance de garantir l’approvisionnement en eau potable à tous les territoires, Saur et InovaYa travaillent main dans la main pour le développement d’unités mobiles de potabilisation.

« Les projets sont souvent une affaire d’hommes, se félicite Vincent Pégoud, directeur général adjoint France Est de Saur, lors de la signature d’un partenariat de développement collaboratif au salon Pollutec 2021. L’objet de cette collaboration est de concrétiser la complémentarité de nos deux activités afin de garantir l’accès à une eau potable de qualité aux zones les plus reculées et non raccordées, en complément des réseaux de distribution centralisés ».  

En 2020, une première association fructueuse avait porté sur l’utilisation de la technologie unYo sur un site d’expérimentation de la Nièvre dont l’exploitation en délégation de service est assurée par la Saur.

Il faut dire que depuis 5 ans, InovaYa, qui a obtenu l’agrément d’entreprise solidaire d’utilité sociale (ESUS), développe des technologies de filtration et de traitement des eaux brevetées pour les industriels, le secteur public et les ONG. Concrètement les solutions unYo et aYa permettent d’exploiter des eaux de surface et de forage en vue de leur potabilisation, d’automatiser les étapes de filtration par ultrafiltration, et de protéger le charbon actif afin de prolonger sa durée de vie. « En tant que spécialiste du traitement de l’eau, nous avions besoin d’implémentation et d’expertise sur la brique logicielle, poursuit Vincent Pégoud. Pour leur bonheur, les équipes d’InovaYa ont commis des erreurs qui ont permis lors des configurations testées dans un certain nombre d’outils Saur, de renforcer la solution. »

Pratiquement, le système intègre des capteurs qui permettent, grâce à l’intelligence artificielle, d’adapter les cycles de fonctionnement des filtres en fonction de la pollution présente dans l’eau tout en préservant les minéraux naturellement présents. « Grâce à l’IoT, le cycle de fonctionnement du système est optimisé en temps réel. Il nécessite très peu d’échanges de données, est autonome en énergie et occasionne une faible maintenance, résume Khaled Al Mezayen, président et cofondateur d’InovaYa. Visant des communautés isolées, l’automate offre également une protection supplémentaire car il fournit un dispositif d’alarme en cas de niveau limite des filtres détecté, sécurisant ainsi l’opérateur ».

Si la solution visait les zones isolées, difficiles d’accès ou de conflit de pays en voie de développement ou émergents, et l’accès universel à l’eau potable, les conséquences très perceptibles du changement climatique ont fait resurgir le besoin d’unités mobiles de traitement pour les territoires les plus défavorisés ou exposés à des aléas climatiques en France ou dans les Dom Tom. Un premier projet concernera l’amélioration de la qualité de l’eau sur plusieurs hameaux en Ardèche. « Le développement de technologies intelligentes dans le domaine de l’eau est un axe clé de notre politique d’innovation. Saur est fier de poursuivre sa collaboration avec la start-up InovaYa grâce à la signature de ce partenariat qui permettra une amélioration durable de notre performance sur tous les territoires, au service de la défense de l’eau. »

Pascale Meeschaert



Entreprises liées
Contenus liés