Your browser does not support JavaScript!

Actualités sur FAURE EQUIPEMENTS

Retrouvez jusqu'à 30 ans d'archives de la revue concernant FAURE EQUIPEMENTS

02 juin 2020 Paru dans le N°432 à la page 65
Rédigé par : Patrick PHILIPON

Le conditionnement physico-chimique des boues reste l’étape clé de tout processus de concentration solides/liquides. Cette étape peut être menée avec une grande diversité de réactifs minéraux ou organiques à des dosages variables qui neutralisent les charges de surface des solides et favorisent leur agglomération. Mais la diversité et la variabilité des boues à traiter ainsi que la compl...

31 decembre 2019 Paru dans le N°427 à la page 45
Rédigé par : Patrick PHILIPON

Les stations d’épuration urbaines ou industrielles produisent des boues qu’il faut déshydrater avant de les évacuer ou les valoriser. Les technologies disponibles sont en perpétuelle évolution. Tendances lourdes?: les économies d'énergie et l’automatisation. La montée en puissance de la méthanisation, encore embryonnaire en France, est par ailleurs en train de rebattre les cartes....

07 janvier 2019 Paru dans le N°417 à la page 33
Rédigé par : Jacques-olivier BARUCH

Le choix d’une filière de déshydratation mécanique des boues dépend de très nombreux paramètres: nature des boues, coûts d’évacuation, filière de valorisation... Chaque critère mérite réflexions et essais pour optimiser les processus de déshydratation mécanique. Une approche globale est d’autant plus indispensable que la déshydratation n’est pas toujours l’étape ultime. Explications....

30 mai 2018 Paru dans le N°412 à la page 29
Rédigé par : Patrick PHILIPON

Côté process, les stations d’épuration ne devraient pas fondamentalement changer dans les décennies à venir, le principe des boues activées étant solidement établi. De nombreuses améliorations et innovations sont cependant à l’étude, voire testées ou même implantées dans des usines pionnières. L’idée générale est de minimiser l’impact environnemental des ces installations. De manière gén...

03 janvier 2018 Paru dans le N°407 à la page 29
Rédigé par : Françoise BRETON

Le marché de la déshydratation des boues résiduelles des usines de production d’eau potable et des stations d’épuration des eaux usées ou industrielles évolue, sous l’impulsion des optimisations régulières des technologies proposées, l’extension de leur domaine d’application, et la diversification des filières de valorisation. Au final, l’exploitant bénéficie d’un panel élargi de solutio...

28 decembre 2016 Paru dans le N°397 à la page 33
Rédigé par : Christophe BOUCHET de EDITIONS JOHANET

La valorisation des boues de stations d’épuration dans le cadre de filières règlementaires et pérennes suppose que leur qualité corresponde à des exigences très précises en termes de siccité mais aussi vis-à-vis de deux types de pollutions : les éléments traces métalliques (ETM) et les composées traces organiques (CTO). Les solutions permettant de répondre de manière constante à ces exig...

27 decembre 2016 Paru dans le N°397 à la page 27

Avec 2206 exposants et 60.834 visiteurs dont 14% d’internationaux, l’édition 2016 a permis au salon Pollutec d’approcher ses plus hauts historiques. Que ce soit sur les espaces thématiques, sur le plateau TV ou directement sur les stands, beaucoup d’innovations ont été dévoilées, souvent en avant première européenne. Aux premiers rangs des tendances observées figurent l’intégration ...

28 decembre 2015 Paru dans le N°387 à la page 31

Même si, face aux centrifugeuses, les presses à vis sont encore largement minoritaires au sein du parc d'équipements de déshydratation des boues, elles captent, depuis 2010, une part de plus en plus importante du marché, tant pour les boues de stations de traitement des eaux industrielles que des petites et moyennes stations d'épuration municipales. Elles remplacent aussi bien ...

31 juillet 2015 Paru dans le N°383 à la page 33

En containers, sur skids ou sur remorques, les unités mobiles se développent et concernent désormais tous les types de traitements et tous les procédés. Ce mouvement accompagne le développement de l'économie de la fonctionnalité qui envahit tous les compartiments de notre économie : on n?achète plus une machine, ni un traitement, ni même un service, mais un résultat, souvent garant...

30 janvier 2015 Paru dans le N°378 à la page 65

Les collectivités territoriales y voient le moyen de mutualiser sur plusieurs sites le coût de certaines filières de traitement en partageant des équipements. Les industriels y voient la possibilité de concilier maîtrise des coûts d'exploitation et capacité d'investissement tout en tenant compte des besoins de production et en respectant les différentes réglementations environn...

28 decembre 2014 Paru dans le N°377 à la page 43

Egouttage, épaississement, déshydratation, séchage sont les préalables incontournables à une bonne valorisation des boues issues des stations d'épuration. Plus que jamais, les exploitants doivent choisir des équipements économiques à l'achat, mais plus encore à l'exploitation et en maintenance, en soignant tout particulièrement les bilans énergétiques....

30 juillet 2013 Paru dans le N°363 à la page 33

Faciles et rapides à installer, économiques, financièrement avantageuses, les solutions mobiles ou packagées se développent rapidement. Qu'il s'agisse d'eau de process, de traitement d'effluents industriels ou de déshydratation des boues, tous les traiteurs disposent aujourd'hui à leur catalogue d'offres de plus en plus étoffées. Séduits par leur modularité, leur évolutivité et la rapi...

30 mai 2013 Paru dans le N°362 à la page 43

Déshydrater au plus juste, sécher s'il le faut, et surtout, économiser l'énergie primaire investie en récupérant de l'énergie à différentes étapes. La destination finale de la boue guide la fourchette de siccité souhaitée et par suite, la chaîne d'élimination de l'eau la plus adaptée à cet objectif. Le séchage solaire confirme son intérêt. Un éventail de procédés pour construire une fili...

30 decembre 2011 Paru dans le N°347 à la page 37

Le choix d'une solution de déshydratation dépend de plusieurs critères parmi lesquels l'origine et la nature des boues à traiter ainsi que leur destination finale qui déterminera notamment le degré de siccité requis. Mais conscients du fait que le traitement des boues représente une part importante des coûts d'exploitation d'une station d'épuration et confrontés au renchérissement du co...

31 decembre 2009 Paru dans le N°327 à la page 33

En station d'épuration, l'étape de traitement finale est bien souvent la déshydratation mécanique des boues avec pour objectif d'élimination d'un maximum d'eau. En fonction de la technologie utilisée (centrifugeuse, filtre-presse, filtre à bandes'), une teneur en matières sèches située entre 15 et 35 % peut être obtenue ce qui signifie, a contrario, que les boues peuvent encore contenir ...

30 decembre 2005 Paru dans le N°287 à la page 47

Les filtres-presses à membranes automatiques permettent de travailler 24h/24. De plus ce type de filtre permet une augmentation importante de la productivité et une diminution du temps de cycle de 20 à 50 %. On constate également une amélioration de la siccité de 10 à 15 % et un excellent décollage des gâteaux. Demain, la quasi-totalité des filtres presses effectueront leurs cycles seuls...

30 mars 1999 Paru dans le N°220 à la page 65

Le traitement des eaux doit faire face à un problème majeur : l'avenir de ses boues. Les filières d'élimination et de valorisation répondent à des normes de plus en plus sévères, alors même que le volume de boue à traiter ne cesse de croître. Pour répondre à ce problème, une technologie avancée issue de l'industrie a été développée par Faure Equipement, fabriquant de filtres-presses adap...