Your browser does not support JavaScript!

Actualités sur EUROFINS ANALYSES POUR L'ENVIRONNEMENT FRANCE

Retrouvez jusqu'à 30 ans d'archives de la revue concernant EUROFINS ANALYSES POUR L'ENVIRONNEMENT FRANCE

28 février 2021 Paru dans le N°439 à la page 53
Rédigé par : Sophie BESREST

La maîtrise du risque dans l’eau potable est un enjeu majeur de sécurité sanitaire. De nouvelles solutions apparaissent pour la mesure de la qualité microbiologique mais leur coût représente encore un frein pour les exploitants. L’application de la nouvelle directive sur l’eau potable devrait permettre de doper le marché....

31 decembre 2020 Paru dans le N°437 à la page 67
Rédigé par : Pascale MEESCHAERT de EDITIONS JOHANET

La DCO est un indicateur essentiel de la qualité de l’eau qui représente la quantité d’oxygène nécessaire pour dépolluer une eau. D’abord cantonnée au laboratoire, elle est de plus en plus demandée en continu ou en ligne. Au sein du portfolio des équipements disponibles, systèmes automatisés, simples et sans réactifs sont les principaux critères qui guident le choix des utilisateurs. Res...

31 janvier 2020 Paru dans le N°428 à la page 59
Rédigé par : Christophe BOUCHET et Pascale MEESCHAERT de EDITIONS JOHANET

L’augmentation constatée des cas de légionellose démontre que la maîtrise du risque légionelles en réseau ECS comme en TAR n’est pas satisfaisante. Malgré un renforcement de la réglementation et en dépit du développement de solutions innovantes de détection et de dénombrement qui font qu’il n’a jamais été plus facile de détecter une dérive. Les stratégies de traitement s’affinent égaleme...

02 mai 2018 Paru dans le N°411 à la page 33
Rédigé par : Patrick PHILIPON

Quelle que soit la vocation de l’installation dont il à la charge, l’exploitant d’un ouvrage de gestion de l’eau doit analyser celle-ci en permanence, en suivant en général plusieurs paramètres. Comment constituer un parc analytique optimisé?? Les fabricants proposent plusieurs solutions, dont certaines restent débattues. Une chose est certaine cependant?: le passage au numérique s’impos...

23 février 2017 Paru dans le N°399 à la page 53
Rédigé par : Isabelle BELLIN

La plupart des grands laboratoires agréés, publics ou privés, sont désormais équipés de robots capables de prendre en charge toute l’analyse d’échantillons d’eau. Cadence, sécurité et simplicité d’utilisation sont leurs principaux atouts. Ce sont également les voies d’amélioration sur lesquelles travaillent les fabricants : des analyses plus rapides, plus de sécurité pour le personnel, d...

29 février 2016 Paru dans le N°389 à la page 29

Les sols, maltraités pendant deux siècles, sont au c'ur de nombreux enjeux de santé publique et d'environnement. Malgré des perspectives favorables, le marché de la dépollution des sols et des nappes reste difficile. Les techniques de traitement évoluent, de même que leur mise en ?uvre, avec notamment de plus en plus de chantiers traités in situ ou sur site. Les techniques pein...

30 avril 2015 Paru dans le N°381 à la page 49

L?autorisation d'injecter le biométhane dans le réseau de gaz naturel en 2011 et l'extension de cette autorisation en juillet 2014 au biométhane issu de la fermentation des boues de station d'épuration ouvrent la voie à la réalisation de nombreux projets de méthanisation. Aujourd'hui, la variété des gisements possibles et la multiplication des voies de valorisation offrent à la fois des...

28 février 2015 Paru dans le N°379 à la page 46

La circulaire de 2007, qui régit en France la gestion des sites et sols pollués, demande le traitement des pollutions concentrées indépendamment de l'évaluation des risques sanitaires. La caractérisation des pollutions concentrées revêt ainsi une importance capitale, tout particulièrement pour le choix et le dimensionnement des travaux de dépollution. Dans ce contexte, un guide UPDS ...

28 février 2015 Paru dans le N°379 à la page 53

Grâce à des analyseurs simplifiés et sécurisés, collectivités et industriels mènent de plus en plus leurs propres analyses pour contrôler leurs ressources ou leurs rejets. À la clé, une plus grande réactivité, des réductions de coûts et moins d'analyses externalisées. Néanmoins, même si les technologies qu'ils utilisent sont souvent les mêmes que celles des laboratoires agréé...