Your browser does not support JavaScript!

Orège accompagne aujourd’hui trois grands industriels de la filière papier/carton/emballages dans l’optimisation du conditionnement de leurs boues et dans l’amélioration de leurs performances économiques liées au traitement, au transport et à la valorisation des boues.

La consommation accrue de produits plus respectueux de l’environnement a déclenché le renouveau d’une partie du secteur papetier entraînant, de fait, une augmentation des effluents et des boues à traiter et à éliminer.

Les besoins recensés auprès des industriels sont souvent identiques quel que soit le pays considéré : amélioration du conditionnement, de la déshydratation des boues et optimisation du débit passant, réduction de la consommation de polymères, amélioration significative de la qualité du filtrat avec un « reuse » de celui-ci et une réduction des odeurs.

L’approche commerciale du secteur, entamée il y a deux ans par Orège, commence à porter ses fruits : après Sappi en Allemagne, Erving Industries aux Etats-Unis, c’est au Japon, en partenariat avec le Groupe Itochu, qu’Orège va déployer sa prochaine unité SLG®.

Chez Sappi, 2 solutions SLG® ont été installées en amont de 2 filtres à bandes. Les solutions SLG® qui conditionnent des boues mixtes (pâtes et papiers) en amont de l’étape de déshydratation, se sont traduites par une augmentation de la siccité des boues de 3%, une amélioration de la capacité hydraulique de la ligne de traitement des boues de 50%, une réduction de la consommation en polymère de 20% et une amélioration significative de la qualité du filtrat (concentration en MES divisée par 3).

Chez Erving Industries qui fabrique des rouleaux de qualité tissu et des serviettes à partir de papier 100% recyclés, deux solutions SLG® ont été mises en œuvre en amont de 2 filtres à bandes pour traiter un mélange de boues primaires et secondaires. Elles doivent permettre de réduire immédiatement les coûts d’élimination des boues. La phase d’optimisation, en cours depuis 2 mois, et qui selon les accords signés doit encore perdurer 4 mois, permet d’ores et déjà d’obtenir des résultats meilleurs que ceux visés dans le contrat. Orège et Erving Industries estiment que les économies générées pourraient excéder 150 K$ par an.

Enfin, la première vente ferme d’une solution SLG® au Groupe Itochu devrait, sur les semaines à venir, aboutir à une première référence au Japon auprès d’un groupe de papier et d’emballages de notoriété mondiale.  Elle est destinée à conditionner des boues biologiques en amont d’un filtre à bandes. La solution SLG® qui serait déployée a pour principaux objectifs d’augmenter le débit hydraulique afin d’aider à la résolution du problème de surcharge de capacité de l’atelier boues et de réduire significativement les odeurs du site, l’usine papetière étant située au cœur d’une grande ville.

Ces deux derniers projets viennent consolider la stratégie d’Orège consistant à concentrer son développement commercial sur des secteurs industriels spécifiques à l’international.

Ces trois pays - Etats-Unis, Japon et Allemagne – figurent parmi les premiers producteurs de papier au monde et globalisent plus de 1.000 sites de production. Orège devrait donc pouvoir capitaliser sur ces expériences pour accélérer son développement sectoriel dans la filière papetière.