Your browser does not support JavaScript!

30 avril 2014 Paru dans N°371 - à la page 81

Paramètre fondamental au bon fonctionnement du traitement des eaux usées, de centrales électriques, de la production de boissons ou de procédés pharmaceutiques, la mesure de l'oxygène dissous est proposée via deux méthodes : les oxymètres optiques, qui ont conquis une partie du marché, notamment des eaux usées ; les oxymètres électrochimiques, qui restent souvent la règle pour les eaux pures et ultrapures. Revue des contraintes et avantages de chaque procédé.