Your browser does not support JavaScript!

L’ATP-métrie quantitative, un outil pour l’autocontrôle microbiologique des réseaux d’eau potable
Adélaïde Kasolter 31 octobre 2018 Paru dans N°415 - à la page 127

Le plan de gestion de sécurité sanitaire de l’eau (PGSSE) demande aux exploitants d’appliquer une stratégie générale d’évaluation et de gestion des risques pour garantir une eau de qualité. Dans ce cadre, la présente étude menée en collaboration entre la Régie des Eaux de Montpellier Méditerranée Métropole et GL BIOCONTROL, montre comment l’ATP-métrie quantitative permet une surveillance microbiologique efficace des différents éléments du réseau de production et de distribution. La mise en œuvre de l’ATP-métrie quantitative permet d’anticiper les non-conformités et d’optimiser les installations pour sécuriser le réseau l’eau potable de la ville de Montpellier.