Your browser does not support JavaScript!

Canascan®, le nouveau service développé par la SADE, exploite les interventions sur les réseaux d’eau potable pour connaître leur état de santé et estimer leur durée de vie résiduelle. Cet outil permet d’améliorer l’indice de connaissance et de gestion patrimoniale (ICGP), mais aussi de fiabiliser et d’optimiser les programmes de renouvellement.

Les conclusions de la première séquence des Assises de l’eau l’ont clairement démontré : l’amélioration de la connaissance des réseaux est un préalable indispensable à la relance des investissements.

SADE a donc développé un service rapide, clé en main, et facile à mobiliser, pour mieux connaître l’état des réseaux, estimer leur durée de vie prévisionnelle et établir une cartographie digitale des résultats.

Ce service, baptisé Canascan®, repose sur trois étapes. La première consiste à collecter des échantillons : des prélèvements sont réalisés par du personnel habilité et formé à l’occasion d’interventions sur le réseau : réparations, renouvellements, opérations de voirie…. La seconde étape consiste à effectuer des analyses dans le laboratoire numérique intégré de la SADE. La troisième consiste en une restitution digitale des données recueillies et analysées qui sont ainsi disponibles et téléchargeable à tout moment à partir d’une interface web dédiée et sécurisée.

Il devient ainsi plus facile d’établir une cartographie digitale de l’état d’un réseau, d’alimenter une stratégie de gestion patrimoniale avec des données fiables et pertinentes, de prioriser et d’optimiser des opérations de rénovation et de remplacement des canalisations, tout en respectant les contraintes budgétaires ou calendaires.