Your browser does not support JavaScript!

Maintenance prédictive, gestion des actifs, configuration des équipements… En Industries de process, l'Internet des objets industriels (IIoT) offre de nombreuses opportunités qu’Endress+Hauser s’attache à valoriser en multipliant les partenariats et les solutions innovantes.

Dans les industries de process, les avantages de la digitalisation sont nombreux. La mise en réseau d’une base installée existante ouvre par exemple de nouvelles opportunités au niveau de l'optimisation des process et améliore l'efficacité des outils de production. C’est la raison pour laquelle Endress+Hauser développe depuis plusieurs années déjà des solutions intelligentes destinées à optimiser les performances et les process en augmentant notamment la disponibilité des outils de production.

Memosens, introduit par Endress+Hauser il y a plus de 10 ans, est une technologie innovante en analyse des liquides dans différents secteurs dont celui de l’eau. Les capteurs Memosens mesurent par exemple la valeur du pH dans des liquides et la convertissent en signal numérique alors qu'elle se trouve encore dans la sonde. Les données, transmises sans contact, se traduisent par des résultats précis, reproductibles et fiables. Cette technologie présente par ailleurs l’avantage d’associer un degré élevé de sécurité des processus et des données à une manipulation simple : elle évite les effets de l’humidité, de la corrosion et des ponts salins et permet l'étalonnage en laboratoire ainsi qu’une maintenance prédictive. 

Des avantages qui ont permis à Memosens de recevoir, au mois de juin dernier, le titre de Digital Champion décerné par l'opérateur de télécommunications allemand Telekom et le magazine WirtschaftsWoche pour récompenser des projets importants d'entreprises de taille intermédiaire. 

Endress+Hauser a également noué des partenariats avec plusieurs industriels tels que BASF, SAP, Pepperl+Fuchs ou encore SAMSON. Objectif : aboutir à la création d’une plate-forme commune facilitant les échanges de données. Cette plateforme a été présentée lors du Sommet numérique organisé par le Ministère allemand de l'économie et de la technologie qui a attiré plus d’un millier de participants, dont la chancelière allemande Angela Merkel. 

Elle permet de nouvelles formes de coopération en matière de bases de données, en ouvrant la voie à une simplification et à une implémentation plus rapide des projets. Elle permet par exemple de centraliser les données sur l'état des équipements et des composants et d'échanger ces données avec toutes les parties impliquées dans le process pour mieux définir les besoins en termes de maintenance et planifier plus efficacement les interventions en limitant les arrêts de production.

Pour pouvoir répondre plus efficacement encore aux nombreuses exigences de la digitalisation, Endress+Hauser a également regroupé l’ensemble de ses activités en matière d'IIoT au sein d’une filiale unique basée à Freiburg. C’est au sein de cette filiale dédiée, qu’ingénieurs et techniciens développent les applications, produits, services et solutions d’intégration destinés aux sites numérisés. Par exemple des solutions Cloud personnalisées utilisant des données spécifiques des process de production et qui augmentent la rentabilité, ainsi que les services associés à l’ensemble du cycle de vie du site. 

Plus largement, cette filiale doit permettre au groupe de faire face aux nombreux enjeux liés aux exigences de l’industrie 4.0 en en matière de connectivité et de communication, de Big Data et d’intelligence artificielle.