Your browser does not support JavaScript!

Le gouvernement a annoncé un investissement de 50 M€ en faveur de l’innovation suite à la labellisation de la filière française de l’eau comme stratégique par le premier Ministre. Eau de Paris s’engage dans cette voie et lance une plateforme d’open-innovation en partenariat avec le comité Richelieu.

Eau de Paris, qui maîtrise l’ensemble de la filière depuis le point de captage jusqu’au robinet des usagers souhaite  évoluer vers  des  solutions  technologiques  agiles,  nécessitant moins d’infrastructures lourdes, et répondant  aux  besoins des usagers et des territoires en exploitant au plus juste les ressources et potentiels locaux. « Nous pensons que si l’innovation doit être source de création de valeur, elle doit aussi être source d’économie à long terme, explique Célia Blauel, Présidente d’Eau de Paris. Nous refusons des investissements surdimensionnés au regard de nos besoins réels ».

Pour renforcer sa capacité d’innovation, Eau de Paris a  souhaité mobiliser ses  expertises internes mais aussi s’ouvrir vers l’extérieur et multiplier les partenariats. Elle lance un appel à  solutions  innovantes  sur une plateforme d’open-innovation, en partenariat avec le Comité Richelieu. Objectif : développer des solutions innovantes à des problématiques restées sans réponse. Les trois premiers défis sont les suivants :

Défi n°1 : Inspecter des ouvrages sans présence d’agent en espace confiné. Eau de Paris cherche des solutions pour inspecter les ouvrages enterrés et visitables type galeries et égouts afin de vérifier visuellement leur intégrité.

Défi n°2 : Diagnostiquer de l’intérieur des conduites d’eau potable en fonte. L’entreprise cherche des solutions pour diagnostiquer de l’intérieur ses conduites d’eau potable en fonte,  hébergées  à 90% dans des ouvrages visitables.

Défi n°3  :  Rafraîchir  les  usagers  avec  des  fontaines  double usage, boisson et brumisation.

Deux autres défis seront lancés ultérieurement dont la mesure  automatique de  la  hauteur  d’eau  des  débits  de sources et la création d’un  référentiel   patrimonial   par   la   reconnaissance automatique de formes dans un nuage des points.

defis.eaudeparis.fr