Your browser does not support JavaScript!

Entreprises

Du nouveau dans le domaine des séparateurs de graisse et du prétraitement des eaux de ruissellement

29 juillet 2022 Paru dans le N°454 ( mots)
© Groupe Aco

Le poids du design et de la maintenance pèse de plus en plus dans les nouvelles générations de produits Aco.

 

ACO Grease Capture : c'est le nom du nouveau bac à graisse lancé en avril 2021 par le groupe Aco. Celui-ci complète la gamme de solutions de prétraitement des graisses pour cuisines professionnelles et offre un design très compact breveté qui contribue à l’efficacité de l’appareil, et fonctionne sur le principe de densité gravitaire sans dispositif mécanique. « ACO Grease Capture est constitué d’un système de séparation des graisses à deux chambres particulièrement performant qui comprend un espace de récupération des gros déchets et un autre de coalescence destiné à transformer les petites gouttelettes de graisses en de grosses gouttelettes, il permet aux graisses d’être récoltées dans le réservoir de stockage externe avec la plus grande facilité » explique Joëlle Tshibangu, chef de marché des solutions de drainage à l’intérieur des bâtiments.

Alors qu’on pouvait autrefois disposer d’un dispositif de vidange en option, ACO Grease Capture est un appareil complet et fiable qui assure un confort d’entretien élevé. De plus il peut être connecté à plusieurs équipements à la fois.

Autres avantages, la solution vise particulièrement les cuisines commerciales et collectives qui ont un problème d’encombrement au sol, d’où sa mobilité et sa facilité d’installation. Disponible en 4 dimensions (50,100, 150 et 220), il est livrable partout en France en quelques jours.

Eaux de ruisssellement

Par ailleurs, le groupe Aco, qui proposait déjà une vaste gamme de solutions de prétraitement des eaux de ruissellement, étend sa gamme de décanteur en proposant une nouvelle génération de solution hydrodynamique pour piéger les matières en suspension. La conception hydraulique par effet vortex d’ACO V-Septor permet ainsi d’éliminer et de retenir plus de 80% de la pollution des eaux de pluie (particules de métaux lourds, poussières, sable, etc.) en partie basse de l’ouvrage tandis que les substances légères et flottantes sont stockées en partie supérieure.

Disponible en plusieurs dimensionnements (750, 1 000, 1 200 et 1 500), « l’avantage de l’ACO V-Septor par rapport à un décanteur lamellaire classique est qu’il est compact et hydrodynamique. De plus, il ne nécessite aucune opération de montage ou de maintenance particulière, ce qui constitue une deuxième avancée pour les décanteurs ». Alors que les séparateurs d’hydrocarbure étaient en général mal entretenus, « l’absence de pièce consommable, de filtre colmaté ou de substrat filtrant à changer, simplifie maintenant grandement le nettoyage », souligne Juliette Carbonneaux, chef de marché pré-traitement. Au bénéfice de la durée de vie du matériel et du rendement de l’installation.

Entreprises liées
Contenus liés