Your browser does not support JavaScript!

La création de zones imperméabilisées soulève plusieurs problématiques parmi lesquelles celle liée à la gestion des eaux de ruissellement. À Givors, petite commune du département du Rhône, la construction d’une nouvelle pépinière d’entreprise inclut un projet de zone de retournement pour poids lourds. Beylat TP, la société chargée des travaux d’assainissement de ce point de livraison, a choisi le caniveau BIRCOmax-i pour répondre au mieux aux exigences du projet et aux contraintes du terrain.

C’est dans la commune de Givors que la Métropole de Lyon a décidé d’ériger l’un de ses nouveaux pôles entrepreneuriaux : le pôle de Givors fait en effet partie d’un dispositif de 19 000 m² développé dans le cadre de la nouvelle stratégie « Lyon Métropole d'Entrepreneurs », avec deux autres pôles répartis géographiquement de façon à équilibrer l’offre de pôles d’entreprises sur le territoire du Grand Lyon. Une stratégie qui a pour but d'accentuer la dynamique entrepreneuriale de l'agglomération lyonnaise qui souhaite continuer à voir la création d’entreprises nouvelles sur son territoire mais qui veut aussi pouvoir accompagner ces entreprises tout au long de leur parcours. 

À Givors, commune la plus au sud du territoire de la Métropole, le pôle entrepreneurial « Lônes et coteaux du Rhône » est en construction depuis mai 2018 et les travaux devraient s’achever au cours du premier trimestre 2019. C’est la zone d’aménagement concertée de la ville, sur le site des anciennes Verreries Mécaniques Champenoises, qui a été choisi pour accueillir ce pôle. Outre son rôle pour la Métropole de Lyon, son implantation visant à développer un programme d'immobilier d'entreprise permettant d'accompagner la création et pérennisation des entreprises de Givors, le pôle permettra aussi de répondre aux enjeux économiques et de revitalisation de la vallée du Gier, et des quartiers politique de la ville de Givors.

Parce que le chantier de la zone de retournement pour poids lourds du pôle a lieu sur les terrains de l’ancienne verrerie de la ville, plusieurs contraintes devaient être prises en compte. « La contrainte principale est celle posée par le sous-sol » explique Nicolas Comby, Directeur de Beylat TP. Plusieurs analyses ont en effet révélé une pollution du sous-sol à plusieurs composants chimiques. « Toute excavation est interdite sur ce terrain. Ce qui a donc imposé la nécessité d’une solution pour une rétention des eaux en surface, pour ne pas dépasser les cotes de terrassement. Nous avons donc décidé d’installer des caniveaux

La société Beylat TP a été séduite par la proposition de Birco pour plusieurs raisons. C’est notamment grâce à ses dimensions et ses performances spectaculaires que BIRCOmax-i a réussi à convaincre. En effet, pour ce projet de zone de retournement de poids lourds, le caniveau  de rétention devait faire 840 mm de long, 1200 mm de haut et bien évidemment supporter les diverses sollicitations mécaniques dues à l’arrêt et à la circulation des poids lourds. Or, BIRCOmax-i peut atteindre jusqu’à 1,20 m de hauteur et sa capacité de rétention jusqu’à 512 litres par mètre linéaire ; les cornières en fonte du caniveau le protègent et la très forte résistance mécanique du corps en béton armé lui permet de faire partie des caniveaux de la classe de sollicitation F900. Des atouts qui font de BIRCOmax-i le caniveau idéal pour la gestion des eaux pluviales, des surfaces soumises à de fortes contraintes mécaniques.

« Les dimensions de BIRCOmax-i nous paraissaient idéales pour assurer un grand volume de rétention. En plus, ce caniveau peut assurer le rôle de récupération et de stockage ». Selon Nicolas Comby, les délais de livraison des BIRCOmax-i ont eux aussi été importants pour le choix des caniveaux : la  disponibilité des caniveaux de BIRCO permettaient le respect des délais du chantier global.

Les 30 m de caniveaux ont été installés en deux rangées parallèles. Cette configuration a été choisie pour pouvoir assurer un grand niveau de rétention sur une longueur de surface limitée, en connectant les rangées entre elles grâce à une ouverture réalisée dans les caniveaux. La pose des caniveaux a été effectuée sans enrobage béton, par le haut avec les outils d’élingage, le tout permettant d’éviter une grande excavation. Un régulateur de débit type vortex 11l/s a été installé pour permettre un rejet régulé des eaux au réseau, avec un débit limité.