Your browser does not support JavaScript!

RYB Composites, la filiale du Groupe RYB spécialisée dans les matériaux géocomposites drainants, vient de remporter une partie du marché de fourniture de drains verticaux du nouvel aéroport International de la Ville de Mexico. Fabriqués dans le Loiret (45), les drains livrés permettent de consolider le sol de l’une des 3 pistes d’atterrissage dans le cadre de la première phase du projet.

La livraison de la première phase des travaux prévue pour 2020 doublera la capacité de transit de passagers à 68 millions par an alors que la deuxième phase, qui sera livrée à l’horizon 2035, fera du nouvel aéroport International de Mexico l’un des plus grands aéroports au monde.

« Notre capacité à fournir rapidement et les bonnes caractéristiques techniques, mécaniques et hydrauliques de nos produits fabriqués à Sully-sur-Loire ont été déterminants dans le choix de notre client, explique Pierre Beirnaert, Directeur Business Développement de RYB Composites. Le nouvel aéroport International de Mexico représente à ce jour l’un des plus gros projets d’infrastructure du pays et l’un des plus importants au monde en termes de volume pour ce genre de solution ».

Les drains verticaux permettent de rendre constructible le terrain de l’aéroport, situé sur un ancien lac, en facilitant l’évacuation de l’eau et en le consolidant pour éviter de futurs affaissements. Le terrain ainsi stabilisé, pourra accueillir la construction de la première phase avec les deux premières pistes de l’aéroport.

Installés à des profondeurs allant de 15 à 40 mètres, les drains verticaux RYB Composites sont fabriqués dans leur usine de Sully-sur-Loire dans le Loiret (45).

De par leur rigidité et leur résistance à l’écrasement, ils permettent un important débit de drainage pendant la phase de compression du sol ainsi qu’un délai de pose réduit. « Avec plus de 70% du chiffre d’affaires réalisé à l’export, RYB Composites se positionne aujourd’hui comme un partenaire de choix pour la réalisation de projets de grande ampleur à l’international », se félicite Pierre Beirnaert.