Your browser does not support JavaScript!

Pour rénover son atelier de déshydratation composé de deux filtres à bandes, la Castraise de l’Eau a opté pour des presses à vis plutôt que des centrifugeuses jugées trop énergivores et onéreuses en termes d’exploitation et de maintenance.

Mais quelle presse à vis choisir ? Pour en avoir le cœur net, dans son appel d’offres, La Castraise de l’Eau a accordé un délai de soumission volontairement allongé afin de permettre aux candidats de faire des essais sur site. Les critères recherchés étaient, outre la siccité des boues déshydratées, un taux de capture global le plus élevé possible et supérieur à 95 %, ainsi qu’un filtrat le plus clair possible avec une qualité constante de l’eau de rejet. Les boues à traiter sont issues de deux digesteurs et sont en moyenne à 25 g/l et 72 % de taux de MV. Trois fournisseurs de presses à vis ont concouru.

A l’issue de la procédure et au vu des performances des différentes presses à vis, la ville de Castres a choisi le procédé Adequapress et fait confiance ainsi à Adequatec pour la déshydratation de ses boues digérées issues de sa STEP. Adequapress® a satisfait à tous les critères économiques et techniques du client avec des performances supérieures à celles des autres presses à vis : 21 % de siccité avec une consommation de polymère de seulement 6,5 kg MA/ tonne MS, un taux de capture de plus de 95 % avec un filtrat de qualité constante à moins 500 mg/l, une consommation électrique de 13 kWh/tonne de MS et une consommation d’eau industrielle de seulement 150 litres par heure de fonctionnement. La société a pour l’occasion livré une Adequapress DH3400 nouvelle génération qui a bénéficié de ses 10 années de retour d’expérience.

Cette référence est un succès pour Adequatec qui a toujours privilégié la qualité de son process. Celui-ci minimise les retours en tête afin de minorer l’impact du traitement des boues sur la filière de traitement biologique grâce à un taux de capture élevé, un filtrat clair et une consommation stoechiométrique de polymère égales aux essais Jar Test.

La méthanisation est une application sur laquelle Adequatec a beaucoup misé car, qui dit méthanisation des boues, dit valorisation énergétique de celles-ci et réduction de l’impact carbone de toute l’opération. C’est précisément ce qu’apporte le procédé Adequapress® qui peut être utilisé à la fois pour épaissir les boues brutes en amont du digesteur et pour déshydrater le digestat avec un coût d’exploitation faible et une grande efficacité énergétique. Avec sa faible consommation d’eau de réactif et d’énergie, l’Adequapress répond bien aux objectifs de la méthanisation et améliore sensiblement ses bilans énergétiques, économique et carbone. En effet, dès 2014 Adequatec a équipé une papeterie qui utilise un méthaniseur pour ses effluents avec une Adequapress DH3300 dont l’exploitant déclare « les résultats sont au-delà de nos espérances » (cf. EIN n° 387 page 44).

Après avoir délaissé la filière notamment aux indiens et allemands dans les années 90, la France a opéré un changement stratégique en 2011 par la mise en place de tarifs d’achat du biométhane injecté dans les réseaux. Une politique volontariste qu’elle n’a eu de cesse de renforcer via l’ADEME en particulier. Ainsi, d’après le Club Biogaz de l’ATEE, le nombre d’installations a atteint en juillet 2018 près de 800 unités et les premiers projets sont viables économiquement. Signe que le marché de la méthanisation a pris son essor.