Your browser does not support JavaScript!

Electrosteel France et son partenaire distributeur SCET, en Nouvelle Calédonie, ont été retenus pour la fourniture de canalisation et de pièces de raccord DN 800 dans le cadre d’un appel d’offres lancé par la Ville de Nouméa.

Ce projet consiste à renouveler la canalisation DN 800 datant de 1976 qui alimente en eaux la ville de Nouméa (100 000 habitants) et assure une partie du refroidissement des fours de la SLN (Société Le Nickel), sécurisant ainsi l’alimentation en eau de la ville. Cette canalisation, posée le long de la mangrove, était l’objet de casses importantes et récurrentes, avec un fort impact sur la facture des abonnés.

A la demande de la SCET, la Direction Technique d’Electrosteel s’est mobilisée dès le début de l’élaboration du projet, au mois de janvier 2018, en proposant de nombreuses solutions techniques assortis de différents choix de canalisations, tous adaptées à la configuration géographique et aux particularités de leur mise en œuvre.

Pour le remplacement de ce premier tronçon (d’autres travaux sont à venir qui feront l’objet de nouveaux appels d’offres), il sera mis en œuvre 345 ml de tuyau Electrofresh DN 800 à joint auto, 616 ml de tuyau Electropux DN 800 à joint auto (présence de marnage salin), et 110 ml de tuyau Electrofresh DN 800 à bride (2 passages en aérien). C’est donc un total de 1071 ml de canalisation DN 800 avec une pression de fonctionnement admissible (PFA) de 16 bars qui seront posés et viendront se substituer à une partie de l’ancienne canalisation, pour un montant global de 2.580.137 euros.

« Le choix par la ville de Nouméa de canalisations et de pièces de raccord Electrosteel est une grande satisfaction pour nous, compte tenu de notre forte implication sur ce projet et celle de notre partenaire », se félicite Cyrille Hahang, directeur général d’Electrosteel. L’entreprise a prévu d’envoyer l’un de ses directeurs techniques pour assister et accompagner l’entreprise attributaire de ce marché dès le début du chantier.