Your browser does not support JavaScript!

Entreprises

Envisan aide à la remédiation de la pollution historique de La Lieve

24 septembre 2020 Paru dans le N°435 ( mots)

Envisan, filiale environnementale de l'entreprise de dragage et de construction Jan De Nul Group, accompagnera l'Agence publique des déchets de Flandre (OVAM) dans l'installation de tapis réactifs innovants dans le cours d'eau de La Lieve. Le but du projet est de lutter contre la pollution historique des sols et des eaux souterraines causée par les activités industrielles au XIXe siècle. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du projet européen RESANAT("REstverontreiniging SAneren met NATure-based technieken"), une coopération néerlando-flamande.

L'Agence publique des déchets de Flandre (OVAM) et l’équipe de projet Envisan, installeront dans les prochaines semaines des tapis filtrants spécialement conçus pour le canal d’origine médiéval qui reliait Gand au Zwin, La Lieve. Ces tapis, composés de matériaux naturels comme la tourbe ou le biochar, remplaceront les anciennes couches de boue polluée et protègeront les eaux de surface contre les polluants en attendant l’assainissement complet des terrains. Ils filtreront la pollution des eaux souterraines et la décomposeront naturellement.

Une coopération néerlando-flamande

L’équipe en charge du projet réunit des entreprises impliquées dans l’ingénierie de l’environnement telles, qu’Envisan-Jan De Nul Group, Tauw, TTE Consultants, Witteveen+Bos et iFLUX. « Notre participation à ce projet européen RESANAT est motivée par notre soif d'innovation, commente An Smet, directrice d’Envisan. L'innovation est notre moteur et l’un des piliers de notre stratégie pour développer des solutions durables pour une meilleure planète. Chez Envisan, nous nous distinguons par la recherche et le développement de solutions uniques et innovantes. C’est pourquoi ce projet s'inscrit parfaitement dans notre vision. Nous sommes fiers et ravis de pouvoir conclure ce partenariat avec nos collègues flamands et néerlandais, ainsi qu'avec l'OVAM ».

Plateforme collaborative initiée par sept entreprises implantées aux Pays-Bas et en Flandre, l’institut de connaissance Deltares et l'Agence publique des déchets de Flandre (OVAM), RESANAT déploie des techniques d’assainissement où les plantes, les micro-organismes, les matières naturelles, l’énergie éolienne et solaire sont utilisés pour maîtriser la pollution résiduelle et stimuler le redéveloppement de terrains contaminés aux Pays-Bas et en Flandres. Grâce à ces nouvelles techniques, RESANAT estime que des milliers de sites en Flandre et aux Pays-Bas exposés à une pollution (résiduelle) pourraient de nouveau être utilisés comme zones résidentielles et d’activités commerciales.

Pollution historique de La Lieve

Entre la Durmeschipstraat et la Watlingtonstraat à Wondelgem, La Lieve assure l’évacuation de l’eau de pluie excédentaire. Elle assume donc une fonction importante dans la protection du quartier contre les inondations. C’est pourquoi le canal a été dragué fin 2019, pour éliminer les risques d’inondation en cas de fortes pluies. À cet endroit, on a constaté une forte pollution dans le fond de La Lieve, aux huiles minérales et aux composantes de HAP. Cette pollution aux produits goudronneux provient d’une usine implantée dans la Watlingtonstraat qui produisait du goudron, de l’asphalte et du roofing de la fin du 19e à la fin du 20ème siècle.  

Entreprises liées
Contenus liés