Your browser does not support JavaScript!

Filiale du groupe BRL, BRL ingénierie est un bureau d'études international spécialisé dans les domaines liés à l'eau, à l'environnement et à l'aménagement du territoire. A ce titre, elle assure l'ingénierie de l'ensemble des projets du groupe BRL. Les nombreux savoir-faire acquis dans ce cadre lui permettent de proposer ses services aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé, en France comme à l'international. Explications.

Dans le cadre de sa mission d'aménageur régional, le groupe BRL intervient à la demande de la Région Languedoc-Roussillon ou de collectivités locales, pour aider à mieux maîtriser et gérer la ressource en eau, à prévenir et lutter contre les inondations ou à protéger et valoriser le littoral et les espaces ruraux.

Pour assurer l'ensemble de ces missions, le groupe BRL, créé en 1955, s'est restructuré au début des années 1990 en créant cinq filiales dont l'une, baptisée BRL Ingénierie, a pour vocation d'assurer l'ingénierie de l'ensemble des projets menés par le groupe BRL. Un statut qui l'amène à accompagner la maison mère dans le développement économique de la région Languedoc-Roussillon au travers, notamment, de la conception et de la réalisation de grands ouvrages hydrauliques. De grands, voire très grands chantiers, à l'image du projet Aqua Domitia qui vise à étendre le réseau hydraulique régional pour diversifier et sécuriser la ressource en eau.

 Diversifier et sécuriser la ressource en eau

Le Groupe BRL détient de la Région Languedoc-Roussillon la concession d'un grand réseau hydraulique dont l'objectif principal est de sécuriser l'alimentation en eau du Gard, de l'Hérault et de l'Aude. Valorisé à hauteur de 2 milliards d'euros, ce réseau se compose de plus d'une centaine de kilomètres de canaux, de plusieurs barrages et retenues et de 5.000 km de canalisations enterrées, 80 stations de pompage, 6 usines de traitement d'eau potable, etc.

Des ouvrages qui ont permis d'équiper à l'irrigation 120.000 hectares tout en sécurisant l'alimentation en eau potable de plus de 700.000 personnes en période estivale, notamment les grandes agglomérations de la région telles que Nîmes, Montpellier, Narbonne ainsi que les stations balnéaires depuis Port Camargue, La Grande Motte jusqu'à Gruissan. Pour développer l'économie régionale, poursuivre les aménagements engagés et sécuriser la ressource en eau, le Conseil régional du Languedoc-Roussillon a choisi d'étendre ce réseau en maillant la partie alimentée par le Rhône avec celle alimentée par l'Orb, via le barrage des Monts d'Orb.

Un projet dont le groupe BRL est l'opérateur technique et pour lequel sa filiale BRL ingénierie assure la maîtrise d’œuvre. « Ce programme prévoit de réaliser différents maillons successifs d'une conduite hydraulique enterrée, du sud de Montpellier jusqu'à l'ouest de Narbonne, explique Romaric Vicente, Directeur de BRL Ingénierie. Mais il ne faut pas le voir comme un simple transfert d'eau. Il permettra également d'alimenter plusieurs réseaux secondaires en cours de développement, dont la Région a obtenu le financement par le Fonds européen FEADER et qui ont notamment pour objet de développer l'irrigation de la vigne en Languedoc-Roussillon. Au final, l'ensemble du programme se traduira par un transfert d'eau entre bassins d'un débit voisin de 2,5 mètres cube par seconde ».

Ce projet, rendu nécessaire par l'évolution démographique et les changements climatiques qui sont déjà une réalité sur le territoire régional, mobilise l'ensemble des équipes du groupe BRL, de la maîtrise d'ouvrage (maison mère) de l'exploitation (BRL Exploitation) et bien sur de BRL Ingénierie. « La mise en oeuvre de ce programme a nécessité de réfléchir sur des problématiques très diverses, explique Gilles Rocquelain, Directeur Général de BRL Ingénierie. Il a fallu d'abord, très en amont, intégrer la dimension changements climatiques comme nous le faisons désormais de manière systématique sur tous les projets. Mais il a fallu également mettre en œuvre des stratégies visant à économiser l'eau. Car Aqua Domitia ne se résume pas à une simple amenée d'eau. La création d'une nouvelle ressource se fait également par le biais des économies d'eau ».

L’ensemble du groupe BRL a donc été amené à élaborer un important programme d'économies d'eau ainsi que des préconisations à destination des collectivités locales, des exploitants agricoles et des irrigants. Pour s'intégrer pleinement dans le cadre d'une gestion patrimoniale des réseaux, ce programme inclue également des économies d'énergie dans le fonctionnement du réseau hydraulique régional, qui est un réseau d'eau brute sous pression. Le plan « énergie 3000 » lancé par BRL Exploitation s'appuie notamment sur l'installation de variateurs de vitesse. « La prise en compte de l'ensemble des ces problématiques, permet de promouvoir une gestion plus économique, plus rationnelle et finalement plus durable de la ressource » souligne Gilles Rocquelain. Une démarche qui requiert de nombreux savoir-faire que BRL Ingénierie, s'attache à valoriser en France mais aussi à l'international ou la filiale de BRL réalise près de la moitié de son chiffre d'affaires (voir encadré). « La prise en compte de l'ensemble des ces problématiques, permet de promouvoir une gestion plus économique, plus rationnelle et finalement plus durable de la ressource » souligne Gilles Rocquelain.

Une démarche qui requiert de nombreux savoir-faire que BRL Ingénierie, en partenariat avec BRL Exploitation, s'attache à valoriser en France mais aussi à l'international ou la filiale de ingénierie de BRL réalise près de la moitié de son chiffre d'affaires (voir encadré). Les premiers maillons du programme Aqua Domitia, devraient être alimentés en 2015. L’ensemble du programme, dont le montant total est évalué à 200 M€, devrait s'achever en 2020 avec la mise en eau de l'ensemble des six Maillons prévus. Au-delà de ce grand projet, BRL Ingénierie travaille sur de nombreux autres dossiers comme, en partenariat avec Vinci, le programme de reconstruction de 29 barrages sur l'Aisne et la Meuse, ou des programmes de développement de l'agriculture irriguée, à l'international, au Maroc, au Vietnam, au Swaziland, en Côte d'Ivoire et, dans un cadre innovant, en Ethiopie.

 

Ethiopie : un nouveau modèle de partenariat en irrigation

BRL Ingénierie, en collaboration avec BRL Exploitation, vient de remporter deux appels d'offres internationaux de 6 et 12 M€ lancés par le gouvernement éthiopien pour concevoir et gérer de grands périmètres irrigués près du Lac Tana, les périmètres de Megech- Serraba et de Ribb. Ces projets d'envergure, qui concernent près de 4000 ha pour Megech et 14 000 ha pour RIbb, vont permettre à près de 30 000 familles de développer leurs cultures (céréales comme le blé, le tef, le riz et maraîchage) et d'améliorer leurs revenus. Comme le souligne Gilles Rocquelain : « Il s'agit d'un modèle de partenariat Public Privé innovant, financé par la Banque Mondiale dans le cadre de ses programmes de lutte contre la pénurie alimentaire. Ces projets mobilisent les divers savoirs - faire développés par notre Groupe, depuis les études et la conception des périmètres, la supervision des travaux de création des grands ouvrages hydrauliques… canaux- et du réseau, leur mise en route puis leur gestion durant huit à neuf ans. »

Les équipes de BRL (actuellement près d'une vingtaine de collaborateurs interviennent sur ces projets) assureront également durant cette période la formation des irrigants et des organismes locaux pour leur permettre le relais de cette gestion à l'issue de cette période.

Des bureaux d'études éthiopiens sont également associés à ce travail. Mais dans le domaine de l'eau, l'hydraulique et l'irrigation ne sont pas les seuls axes de développement de BRLI qui intervient également sur bien d'autres problématiques comme par exemple celle liée à la gestion des risques en matière d'inondation. « Prédict Services, filiale de BRL, de Météo France et d'EADS, intervient en temps réel dans la phase de crise, pour accompagner les collectivités pendant l'inondation, alors que nous intervenons en amont, dans le cadre des études d'aléas, de mise en place de système de gestion de crise, de réseaux de mesure, de systèmes d'information sur l'eau et sur la mise en oeuvre de plans communaux de sauvegarde » précise ainsi Gilles Rocquelain. BRLI participe aussi au développement de plusieurs projets innovants de R § D.

L’entreprise est par exemple partie prenante, avec IBM et l'Université de Montpellier, du projet LittoCMS, labellisé par le pôle risques, qui a pour objectif de construire une plateforme de labellisation pour la gestion en temps réel du risque de submersion marine. Ce projet, qui comprend une importante phase de modélisation maritime et côtière, cible deux sites pilotes en France, en Vendée et en Languedoc-Roussillon ainsi qu'un site à l'export et doit répondre, à terme, aux attentes des mégalopoles comme à celles des collectivités les plus exposées.

BRLI, dont le président, Jean-François Blanchet, est 1er vice président du pôle de compétition « eau » à vocation mondiale, collabore à plusieurs autres projets innovants labellisés par ce pôle ou par le pôle risques. Ses équipes participent notamment avec Veolia Eau et l'agglomération de Montpellier, à l'élaboration du projet Matrics qui vise à définir un modèle de gestion globalisée de l'ensemble des réseaux humides d'une agglomération, ainsi qu'au projet NOWMMA, avec SAUR et l'IRSTEA, pour mettre au point des procédés de réutilisation des eaux usées traitées novateurs, adaptés au contexte méditerranéen. Autant de collaborations qui contribuent à enrichir une offre métiers déjà largement diversifiée.

 

Vincent Johanet