Your browser does not support JavaScript!

Spécialisé dans la récupération et la valorisation énergétique des eaux usées, Biofluides Environnement annonce l’intégration réussie de sa technologie ERS sur la résidence étudiante André Dunoyer de Segonzac à Guyancourt (78). Il s’agit de la deuxième installation d’une unité ERS couplée à une autre source d’énergie renouvelable.

Installée dans le sous-sol de la résidence étudiante, l’unité ERS d’une capacité de 42 kW récupère dans les canalisations des 147 logements la chaleur des eaux usées (douches, lavabos, vaisselles…) générées par les étudiants. Les calories captées dans les canalisations sont transférées dans un ballon de stockage d’eau chaude sanitaire via une pompe à chaleur. Cette chaleur est réutilisée pour produire de l’eau chaude sanitaire. Une fois leur énergie captée, les eaux usées sont rejetées dans le réseau d’assainissement à une température moyenne de 9°C.

La seule récupération des calories des eaux grises par l’unité ERS couvre 100% des besoins pour le préchauffage à 55°C de la production de l’eau chaude sanitaire des 147 logements de la résidence étudiante.

Cette unité ERS s’intègre avec trois installations solaires photovoltaïques situées sur les toitures terrasses du bâtiment couvrant une surface de 369 m² et affichant une puissance crête de 127,4 kWc. La production photovoltaïque représente 38,7 kWhep/m²/an.

Grâce à l’association de ces deux technologies et aux travaux de performance énergétique réalisés sur le site, la résidence étudiante André Dunoyer de Segonzac devient un bâtiment à énergie positive, avec un bilan énergétique de 13,8 kWh/(m²/an). Soumis à la RT 2012, le bâtiment obtient le label “Bepos Effinergie 2013” et entre dans la catégorie A de consommation énergétique soit la plus économe.

Il s’agit de la deuxième installation d’une unité ERS couplée à une autre source d’énergie renouvelable. Biofluides Environnement a réalisé une première installation en juin 2017 dans l’internat de 110 chambres du lycée Voltaire d'Orléans, associée à des installations solaires thermique et photovoltaïque.

« La technologie ERS est parfaitement positionnée pour répondre aux appels d’offres des bureaux d’études et des maîtres d’ouvrages qui cherchent une solution mature et performante pour réduire de façon significative la consommation énergétique des bâtiments, notamment en vue de l’obtention du statut BEPOS, estime Alain Mouré, Président de Biofluides Environnement. Elle s’associe parfaitement à d’autres sources d’énergies renouvelables telles que le solaire thermique, photovoltaïque, chauffage urbain, CPCU ou géothermique. La production d’eau chaude sanitaire représente un poste de consommation prépondérant dans le bâtiment. L’ERS avec plus de 72 installations dont 6 aux Luxembourg, a démontré sa capacité à répondre à cette problématique de consommation ».