Your browser does not support JavaScript!

28 février 2001 Paru dans N°239 - à la page 70

Il n'existe pas de région du monde et en particulier en Europe et en France, qui ne paie a posteriori un lourd tribu environnemental à son passé minier et industriel. Plus cette activité est ancienne et plus le passif est lourd. Il en est ainsi de l'Angleterre (post)industrielle, en France, en Allemagne ou en Belgique et maintenant on découvre les horreurs du genre en Bohême, en Silésie et ailleurs dans les pays "ex-communistes". L'inventaire national des sites et sols pollués, bien qu'il soit très loin d'être exhaustif, trouve évidemment l'essentiel de ses listes en Lorraine comme dans le bassin minier du Nord. Mais il n'y a pas que les grands bassins miniers et industriels dont la puissance économique passée laisse des séquelles environnementales redoutables, il y a des petits bassins régionaux, comme Decazeville, Alès, Saint-Etienne, ou, encore plus discrets comme La Mure dans le Dauphiné.