Your browser does not support JavaScript!

Exposition professionnelle aux eaux usées et séroprévalence vis à vis des hépatites virales A et E

30 octobre 1996 Paru dans N°195 - à la page 31 ( mots)

La prévalence de l'hépatite A et E chez les personnes en contact avec les eaux usées, a été déterminée par les auteurs à la suite d'une étude épidémiologique chez les travailleurs exposés. L'analyse statistique univariée exploitant les résultats biologiques et les données épidémiologiques recueillies au moment de la prise de sang fait apparaître le rôle joué par certains facteurs d'exposition, et plus particulièrement l'âge, le nombre d'enfants, l'ancienneté professionnelle et la fratrie pour l'hépatite A. D'autre part, l'exposition aux eaux usées n'apparaît pas comme un facteur de risque pour l'hépatite E. Les résultats de cette étude ont permis d'orienter la stratégie vaccinale des compagnies gestionnaires d'eaux.

Cet article est réservé aux abonnés, pour lire l'article en entier abonnez vous ou achetez le
Acheter cet article Voir les abonnements