Your browser does not support JavaScript!

31 decembre 2006 Paru dans N°297 - à la page 41

La filière "boue" traverse actuellement une crise essentiellement liée aux volumes considérables de boues produites et aux incertitudes qui pèsent sur les filières de valorisation en aval. Dans ce contexte, le séchage solaire sous serre se positionne comme un procédé intermédiaire, alternatif aux procédés conventionnels pour les petites collectivités. L?enjeu principal pour fiabiliser la mise en ?uvre de ce type de dispositif est d'en améliorer l'efficacité énergétique et le design. Il apparaît donc nécessaire de développer une meilleure connaissance de l'outil ?serre-boue?, pour ?uvrer à une gestion optimale de ce moyen de traitement. Le présent article résume les principaux points d'une recherche effectuée à l'ENGEES dans le cadre d'une thèse de doctorat sur la conception d'un modèle énergétique complet du séchage, qui tient compte des propriétés de la boue. Ce modèle est validé à travers une comparaison des résultats numériques avec des données expérimentales obtenues au laboratoire.