Your browser does not support JavaScript!

28 février 2001 Paru dans N°239 - à la page 33

Si l'apport de produits chimiques reste nécessaire pour le traitement des eaux de chaudières et dans les circuits de refroidissement, ces deux activités totalisant à l'heure actuelle plus de 70% du marché du conditionnement, les techniques de traitement physique ont pris un essor important ces dernières années, faisant de l'ombre à la chimie dans toutes les applications où l'eau est utilisée comme matière première. Les produits chimiques utilisés sont optimisés et les nouvelles formules biodégradables. Tendance au « vert » donc, et complémentarité de plus en plus marquée entre chimie et traitement physique.