Your browser does not support JavaScript!

Paris va mettre en place un dispositif social permettant de contribuer à garantir l'accès à l'eau aux Parisiens les plus fragiles économiquement. Plus de 15.600 foyers pourraient être concernés.

La Ville de Paris déploie depuis 2010 un dispositif favorisant l'accès à l'eau de tous les Parisiens notamment des aides préventives et curatives au paiement de la facture d'eau. Mais en approuvant en décembre 2014 la participation de la Ville à une expérimentation ouverte par la loi « Brottes » sur la tarification sociale de l'eau, la ville a affirmé sa volonté d'aller plus loin dans ce dispositif. Un groupe de travail associant Eau de Paris, élus, directions de la Ville de Paris et représentants de l'Observatoire parisien de l'eau, ont identifié la nécessité de déployer une action spécifique à destination des foyers parisiens en situation de précarité hydrique. Sur la base de ce travail, Célia Blauel, adjointe à la Maire de Paris et présidente d'Eau de Paris, va proposer au Conseil de Paris d'approuver deux nouvelles mesures : la création d'ambassadeurs de l'eau, issus des associations, qui auront la charge, sur le terrain, d'identifier les foyers en grande précarité hydrique ou prêt d'y basculer et l'attribution d'une aide financière spécifique à plus de 15.600 foyers, qui couvrirait leurs besoins vitaux en eau, tels que définis par l'Organisation mondiale de la santé, c'est-à-dire 20 litres / jour / personne. Ces mesures seront financées à hauteur 740.000 ? par an, dont 240.000 ? au titre de l'aide financière et 500.000 ? au titre des ambassadeurs de l'eau, jusqu'en 2018, date à laquelle un bilan sera tiré de cette expérimentation.