Your browser does not support JavaScript!

Norham a fourni, sur l'usine de traitement Seine aval gérée par le SIAAP, une solution anti-refoulement reposant sur des clapets en élastomère autonomes. Autonettoyants, silencieux, ces clapets, conçus pour durer 30 ans, vont réduire substantiellement les coûts de maintenance.

L'usine d'épuration Seine aval, dont le vaste chantier de refonte initié par le SIAAP a démarré en mars 2014, sera l'une des plus grandes stations d'épuration au monde (capacité 2.300.000 m3/jour) alliant de multiples performances, technologiques, environnementales et architecturales. Le groupement BIOSAV (Suez Degrémont-OTV) a conçu une filière eau mixte avec en parallèle, une partie bio-filtration, capable de s'adapter rapidement aux variations de débit et une partie reposant sur la séparation membranaire avec l'ultrafiltration. Cette diversification des filières de traitement permet de garantir une flexibilité de fonctionnement et d'optimiser la qualité de l'eau restituée à la Seine. Sur la filière membranes, le groupement BIOGEP a construit un nouveau poste de relevage, en aval du décanteur Achères III. Les eaux prétraitées et décantées d'Achères III, mélangées avec des boues primaires, arrivent par gravité au pied du tout nouveau poste de pompage P5. A l'intérieur de ce poste, un groupe d'électropompes centrifuges immergées alimente deux cheminées de mise en charge, d'une hauteur totale de 10 mètres, avec un débit maximum total de 4,3 m3/s. A l'intérieur des deux cheminées d'équilibre, 3 + 2 coudes en acier DN 1200 amènent les eaux prétraitées. Immergés et installés verticalement à l'aval des coudes et au refoulement des pompes, 3 + 2 clapets Tideflex® en DN1200 prescrits et fournis par Norham, ont été installés sur bride, pour un débit unitaire de 1,2 m3/s et des pertes de charges générées de 0,35 m CE maxi, afin d'éviter le refoulement en amont des collecteurs. Le clapet Tideflex® est composé d'une partie unique toute en élastomère, renforcée pour cette application d'un renfort interne en acier inoxydable 316 L. Sa forme en bec de canard, s'ouvre pour permettre aux effluents de s'évacuer normalement, et se ferme sous la contre-pression de l'eau, pour empêcher les remontées à travers la conduite amont. Les matériaux qui composent le clapet Tideflex®, EPDM et acier inox 316, lui confèrent à la fois souplesse et robustesse, de manière à résister à la pression et à la dépression qui interviendront à l'intérieur des clapets, suite aux arrêts brusques et fréquents des pompes en évitant leur retournement ; sachant que cette pression est augmentée par la pression extérieure occasionnée par l'eau présente dans les cheminées (10,7 m CE maxi). Deux points de levage au niveau du bec de canard (manille rouge) ont été spécialement prévus pour faciliter la manutention lors de la descente à la verticale dans la chambre d'équilibre. Par ailleurs, l'autonomie de fonctionnement des clapets permet de réduire les coûts de maintenance pour l'exploitant. Sa conception lui permet d'épouser la forme des débris solides présents dans les eaux, tout en garantissant l'étanchéité en toute circonstance. La vitesse accélérée de l'écoulement, à l'intérieur du clapet, opère un effet de chasse et rend le dispositif autonettoyant. Enfin, en alternative aux clapets traditionnels de type à boule en acier, le matériau de construction du clapet Tideflex® permettra de réduire les résonnances sonores lors du fonctionnement. Installés variablement en position verticale ou horizontale, selon les configurations, la durée de vie estimée de ces équipements est d'environ 30 ans.