Your browser does not support JavaScript!

Actualités France

L’agence de l’eau Rhin-Meuse lance son plan d’accélération «eau 2021»

25 juin 2020 Paru dans le N°433 ( mots)

Marqué par les conséquences de la crise sanitaire, le Comité de bassin Rhin-Meuse déclenche un plan d’accélération «eau 2021» et flèche ses financements. Deux priorités à court-terme : le soutien à l’emploi local, l’anticipation des enjeux « Eau et Santé ».

« Cette crise sanitaire a ébranlé notre bassin et l’ensemble du territoire français. La filière de l’eau a bien résisté en termes de continuité de service mais l’activité de travaux a inévitablement subi un coup d’arrêt. Notre responsabilité est donc de mettre en tension nos ressources financières pour contribuer très vite à la reprise d’activités. C’est l’objet du plan de relance de 60 M€ -dénommé plan d’accélération « eau 2021 »- que j’ai souhaité voir mis en œuvre et qui vient d’être voté par le Conseil d’administration après que les contours en ont été arrêtés par le bureau politique du Comité de bassin du 20 avril 2020 », souligne Claude Gaillard, président du Comité de bassin Rhin-Meuse.

Flécher les financements

L’objectif du plan « eau 2021 » est donc d’accroître le bénéfice des financements de l’agence à tous les acteurs économique (collectivités, les agriculteurs, les industriels, PME-PMI, artisans et le monde associatif), pour soutenir la création d’emplois dans le bassin et financer des travaux à court terme dans des secteurs clés.  

D’où la nécessité de mesures de fléchage structurées autour de 8 marqueurs :

  • L’alimentation en eau potable : investir maintenant et se doter des bonnes gouvernances pour prévenir les déficits quantitatifs ;
  • L’assainissement : stimuler les travaux pour relancer l’activité économique et garantir l’atteinte du bon état des eaux ;
  • Des solutions fondées sur la nature : à développer dans l’aménagement urbain ;
  • Entreprises : développer une stratégie d’après-crise ;
  • Agriculture : soutenir davantage la transition écologique agricole ;
  • Reconquête de la biodiversité : accélérer les opérations du grand cycle de l’eau ;
  • Aujourd’hui, faciliter la reprise de l’activité…
  • …et demain, engager une démarche prospective sur les enjeux « Eau et Santé ».

« Ce plan va être déployé très rapidement en interpellant directement nos partenaires. Certaines mesures bénéficieront d’un accompagnement personnalisé des équipes de l’agence de l’eau pour faciliter leur concrétisation. Pour que ce plan produise les effets escomptés, le Conseil d’administration a voulu le positionner comme un temps d’exception » détaille Marc Hoeltzel, directeur général de l’agence de l’eau Rhin-Meuse.

Parmi les leviers utilisés, l’augmentation de certains taux d’aides, l’augmentation de dotations financières, l’élargissement des assiettes subventionnables et des bénéficiaires éligibles ont été retenus…

Les demandes d’aides devront être déposées au plus tard le 30 septembre 2021.

Entreprises liées
Contenus liés