Your browser does not support JavaScript!

La Commission européenne a décidé de subventionner le projet « CENSE » d’EFS à hauteur de 1,4 M€. Ce projet consiste à mettre sur le marché une sonde d’analyse en continu de la qualité de l’eau potable, susceptible d’être facilement installée en différents points du réseau de distribution pour assurer une surveillance en temps réel.

Cette subvention se rattache au programme très sélectif « Instrument PME - Horizon 2020 » réservé aux PME porteuses de projet à fort potentiel. Sur plus de 2.000 projets présentés, seuls 94 ont été financés, dont le projet « CENSE » d’EFS.

Ce financement servira à finaliser le développement de la sonde, son industrialisation et sa mise sur le marché dans 2 ans.

La Commission européenne a souligné le caractère innovant du projet, son adéquation avec les attentes du marché ainsi que son potentiel.

« Cette sonde de mesure connectée et autonome, objet du projet « CENSE », est la mise en œuvre de toutes les technologies maîtrisées par EFS comme les capteurs, l’optique, le micro-fluidique, la miniaturisation électronique et mécanique, les objets connectés ou l’autonomie énergétique. Elle se distingue par la précision des mesures avec un prix compétitif », explique Pierre Freyermuth, Responsable de la R&D chez EFS.

La candidature d’EFS a été préparée avec le support de Zaz Ventures, une société de conseil spécialisée dans le financement de l’innovation sur le modèle « no-win-no-pay ».

« Nous sommes très heureux de recevoir cette subvention, cela confirme le potentiel de ce produit, et va nous permettre d’accélérer notre croissance dans le domaine de la surveillance de la qualité de l’eau, s’est félicité Franck Barrère, Président d’EFS. C’est un enjeu important pour les collectivités, les Etats et plus largement la population et l’environnement. Pour nous, cette aide de la Commission européenne est un témoignage concret de son engagement pour soutenir l’industrie innovante contribuant à l’amélioration sociétale et environnementale ».