Your browser does not support JavaScript!

Une étude publiée dans la revue scientifique Current Microbiology, intitulée « Evaluation of the Pseudalert®/Quanti-Tray® MPN Test for the Rapid Enumeration of Pseudomonas aeruginosa in Swimming Pool and Spa Pool Waters » conclue que la méthode Idexx Pseudalert/Quanti-Tray fournit des résultats définitifs plus rapidement que la méthode de référence ISO 16266 pour la recherche des Pseudomonas aeruginosa en filtration sur membrane. Les auteurs estiment que Pseudalert/Quanti-tray est une méthode alternative fiable pour l'analyse des eaux de baignade.

L'étude a porté sur des eaux de piscine et de spa analysées qui ont été enrichies en souches de référence et environnementales (obtenues à partir d'échantillons d'eaux de piscine ou de spa) de P. aeruginosa. Les données ont été analysées conformément aux principes définis dans The Microbiology of Drinking Water?Partie 3 (MoDW Partie 3) pour l'analyse préliminaire des données de chaque laboratoire participant, et conformément à la norme ISO 17994:2014 pour évaluer la comparabilité des performances entre la méthode Pseudalert/Quanti-Tray et la méthode de référence. L?article conclut que la méthode Pseudalert/Quanti-Tray demande moins de temps par échantillon pour l'analyste et ne requiert pas de confirmation. En outre, les résultats sont disponibles en 24 heures contre au moins 48 heures pour la méthode ISO 16266, ce qui permet de réagir rapidement à la présence de P. aeruginosa dans les eaux de piscine et de spa. « Cette étude démontre clairement que Pseudalert est un test efficace qui détecte rapidement la bactérie P. aeruginosa, ce qui permet aux utilisateurs d'être protégés contre ?les éruptions cutanées du spa?, (également dénommées folliculite du spa) et contre de nombreuses autres infections », a indiqué Andrew Headland, Senior Business Manager d'IDEXX pour la zone EMEA. « Obtenir un résultat définitif confirmé en 24h est un bénéfice considérable et l'étude démontre clairement que Pseudalert est une alternative rapide, précise et efficace par rapport à la méthode de filtration sur membrane qui demandent plus de temps ». Lancé en 2011, le test IDEXX Pseudalert utilise la détection d'une enzyme bactérienne qui, en hydrolysant le substrat présent dans le réactif Pseudalert, met en évidence la présence de la bactérie P. aeruginosa. Grâce au milieu enrichi en acides aminés, vitamines et autres nutriments présents dans le réactif Pseudalert, les cellules de P. aeruginosa se développent et se reproduisent rapidement. Les souches de P. aeruginosa en pleine croissance expriment une enzyme qui métabolise le substrat du réactif, ce qui produit une fluorescence bleue visible sous lumière à ultra-violet. Pour les cas nécessitant une quantification de l'échantillon, Idexx a mis au point le Quanti-Tray®, un dispositif permettant de subdiviser l'échantillon initial en 51 puits individualisés. Le Quanti-Tray® est incubé pendant 24 heures puis les puits positifs fluorescents sont comptés et le résultat final est obtenue en se référent à la table du nombre le plus probable. L?article de Current Microbiology est disponible à l'adresse : http://link.springer.com/article/10.1007/s00284-015-0905-8