Your browser does not support JavaScript!

2007, une année qui s'annonce particulièrement dense ? Avec le vote de la loi sur l'eau, l'adoption des 9èmes programmes des agences, l'adoption du règlement européen Reach sur les produits chimiques et le vote en troisième lecture par le Parlement européen de la directive sur la protection des eaux souterraines, le mois de décembre s'est révélé singulièrement riche en actualité. Nul doute qu'il annonce une année 2007 particulièrement dense dans le secteur de l'eau. Le vote de la loi sur l'eau, après neuf années de concertations, tergiversations, abandons, relances, après plusieurs dizaines de moutures différentes soutenues par cinq ministres de l'environnement successifs est sans aucun doute la bonne surprise de la fin de l'année. On ne s'attardera pas ici - pour l'avoir souvent fait - à commenter un texte qui n?est au final que le plus petit dénominateur commun qu'il était possible de trouver sur les grands enjeux auxquels le pays est confronté dans le domaine de la gestion de l'eau. Il était important de sortir très vite de l'ornière, ne serait-ce que pour permettre le déploiement des 9èmes programmes des agences de l'eau. C?est fait et c'est tant mieux. Et puis même si, à l'évidence, ce texte n?est pas à la hauteur de bien des enjeux, dont celui du problème des pollutions d'origine agricole, ce n?est pas parce qu'il ne règle pas tout qu'il ne règle rien. Il va permettre d'adapter certains de nos outils et de procéder aux toilettages nécessaires pour mieux répondre aux exigences européennes. Et sur quelques sujets tels que la gestion des eaux pluviales, l'assainissement non collectif ou encore l'épandage des boues, il apporte des réponses et des outils qui étaient attendus depuis longtemps. Mais l'actualité en ce début d'année, c'est aussi le démarrage des 9èmes programmes des agences de l'eau, désormais votés par les six agences. Ces programmes développent sur les années 2007-2012 de gros moyens pour répondre aux objectifs européens, pour que la France finisse par respecter les directives européennes concernant les eaux résiduaires urbaines et qu'elle se donne les moyens d'atteindre les objectifs fixés par la directive-cadre sur l'eau. Au menu de ces programmes, dont le montant global est passé, à la faveur des débats de la loi sur l'eau, de 12 à 14 milliards d'euros, une hausse des aides mais aussi des redevances' On en lira le détail et les conséquences dans les pages qui suivent. L?année qui s'annonce promet donc d'être particulièrement riche dans notre secteur. Vous pourrez bien entendu en suivre chaque mois les nouveaux développements à travers les colonnes de L?Eau, L?Industrie, Les Nuisances. D?ici là, à vous tous, lectrices et lecteurs toujours plus nombreux à nous lire et à nous faire confiance, l'ensemble de notre équipe vous remercie de votre fidélité et vous souhaite une excellente année 2007.