Your browser does not support JavaScript!

Traiter avant d’infiltrer
Au-delà du caniveau d’infiltration D-Rainclean®, Funke développe toute une série d’équipements susceptibles de prétraiter localement les eaux de ruissellement avant leur infiltration.



C’est par exemple le cas de l’avaloir filtrant Innolet®(cf. photo). Équipé d'une sortie basse ou haute, il intègre une cartouche remplie d'un substrat épuratoire traitant MES, hydrocarbures et métaux lourds. Le taux d’abattement est de l'ordre de 70 %. Innolet® traite les eaux de ruissellement à l’endroit même où il est installé, par exemple, dans les zones de circulation fortement polluées qui représentent, dans la plupart des cas, 10 à 20 % de l’ensemble de la surface à drainer. Les eaux superficielles charriant des substances polluantes sont ainsi prétraitées localement avant de poursuivre leur chemin.



Le regard de sédimentation Funke permet quant à lui de piéger les sédiments, particules en suspension et matières flottantes. Adapté aux surfaces de raccordement pouvant atteindre 3.000 m², il permet de traiter les eaux de ruissellement provenant des surfaces imperméables avant leur déversement dans les eaux de surface. Il se caractérise par des frais d’entretien réduits : selon le degré d’accumulation de dépôts, l’élément récupérateur de boue est vidé une fois par an.



Funke a par ailleurs développé un regard de dépollution conçu de manière monobloc à partir d’un tube profilé DN 1000. L’arrivée tangentielle, une lamelle en spirale intégrée à la verticale dans le regard, un séparateur d’écoulement, un élément filtrant, ainsi qu’un tube d’infiltration totale périphérique constituent les composants principaux. Ce regard convient pour des surfaces de raccordement allant jusqu’à 600 m² selon le DIBt Allemand. L’élément filtrant est composé de substrat D-Rainclean®. L’évacuation des eaux pluviales traitées s’effectue via un tube d’infiltration périphérique, placé dans un compartiment spécial en gravillons. Plus de 90 % des sédiments contenus dans les eaux pluviales et les polluants dissous et non dissous sont retenus dans les différents modules du regard. Les eaux en sortie de regard peuvent ainsi être infiltrées.