Your browser does not support JavaScript!

Effluents phytosanitaires : le système Ecobang™ à nouveau autorisé
Le dispositif Ecobang™ de Vento-sol, permet l’évaporation de l’eau contenue dans les effluents phytosanitaires. Ce système s’appuie sur un principe de ventilation forcée à l’intérieur de cuves fermées, et permet de générer un résidu totalement sec. Le dispositif peut être acheté en kit ou prêt à l’emploi. Une fois installé sur son lieu de stockage, l’utilisateur n’a plus qu’à remplir la cuve à mesure qu’il génère l’effluent. Le système ne nécessite ni réglage ni manutention pendant toute sa durée de vie. Il fonctionne 24/24h, et ne doit être arrêté que pendant les opérations de remplissage. L’intérêt de ce procédé repose sur son adaptabilité à quasiment tous les types de cuves. Mais surtout, ce procédé, comme bien d’autres, génère un résidu sec solide non épandable, ce qui, aux yeux de son inventeur, Nicola Vento, lui permet de ne pas entrer dans le cadre de la procédure de reconnaissance puisqu’il ne génère aucun déchet épandable. C’est d’ailleurs ce qu’a confirmé le Tribunal Administratif de Toulouse dans son jugement du 15 mai 2018, précisant que Ecobang™ pouvait être commercialisé et utilisé dans le cadre du traitement des effluents phytosanitaires.

« Aujourd’hui, plus de 150 systèmes Ecobang™ sont exploités sur des volumes compris entre 500 et 10.000 litres par an d’effluents », explique Nicola Vento. A noter également que Ecobang™ peut permettre d’augmenter les performances de quasiment tous les dispositifs concurrents : des réalisations ont par exemple été faites en combinaison avec Phytobac™ ou avec Osmofilm™. Ecobang™ permet aussi de réutiliser des installations déjà en place, par exemple en rajoutant un kit sur des citernes qui seraient en place chez les clients, ce qui permet de réduire considérablement les coûts. « Nous comptons parmi nos références de nombreux clients tels que BASF Agro, la SNCF, Monsanto, Biotek Agriculture, Eurofins, Wolfberger où plusieurs viticulteurs de la coopérative se sont équipés, et disposons de plusieurs distributeurs sur la France » souligne Nicolas Vento chez Vento-Sol.