Your browser does not support JavaScript!

Biovitis produit des microorganismes spécifiques (bactéries, champignons filamenteux, levures) susceptibles d’être utilisés sur toutes les stations d’épuration vinicoles existantes disposant d’un étage biologique. La gamme MycoEpur intègre deux produits adaptés au traitement des effluents viti-vinicoles. Le premier permet de relancer l’activité biologique du bassin d’aération en début de campagne en ajoutant un cocktail microbien, à base de bactéries principalement. Il permet d’obtenir rapidement de bons rendements de dégradation de la DCO du fait de l’apport de bactéries fraîches, directement opérationnelles et en quantité suffisantes. Le deuxième produit est plus orienté traitement de fond (bio-augmentation fongique). Il est constitué essentiellement de souches fongiques (champignons) qui vont libérer en permanence des enzymes extracellulaires qui vont casser les chaînes de molécules en petites chaînes carbonées, beaucoup plus facilement assimilables par les champignons mais également par les bactéries. « Ce produit est intéressant car il agit également sur d’autres paramètres, explique Blaise Giraudeau, Directeur Commercial Gamme Environnement. Il rend beaucoup plus robuste le fonctionnement du process biologique et permet un traitement plus linéaire et régulier, indépendamment du flux entrant (DCO, pH, toxiques, etc..). Ceci est dû aux enzymes bio-disponibles en permanence dans le milieu et à la paroi des champignons (à base b-glucanes et de chitine), très rigide, qui les protègent des agressions extérieures. La décantation et la structure du floc sont également fortement améliorées (grâce à cette paroi en chitine-polysaccharide à effet floculant), réduisant ainsi les MES en sortie ».