Your browser does not support JavaScript!

30 septembre 1994 Paru dans N°175 - à la page 25

La veille sur nos déchets doit nous maintenir les yeux et l'esprit grand ouverts sur le réemploi de l'emballage (fûts métalliques et plastiques), l'innocuité et la régénération de nos solvants. L'impact de nos déchets urbains envahissants nous incite, non seulement à l'incinération propre, mais à la minéralisation, l'hydrolyse et la thermolyse qui libèrent des matières premières et des matériaux utilisables, alors que la crainte de contamination par les déchets toxiques, déchets à risques, stimule notre recherche vers des solutions d'hygiénisation. Sinon, gare aux nuits blanches !