Your browser does not support JavaScript!

30 septembre 1997 Paru dans N°204 - à la page 109

Le développement du compostage des déchets organiques en France est subordonné à l'existence de débouchés pour le sous-produit. Le compost doit pour cela répondre parfaitement aux exigences de qualité des utilisateurs. Nous avons donc réalisé des essais semi-industriels pour étudier les effets de la qualité du mélange de départ (qualité des déchets et ratio de mélange matières fermentescibles/structurant), sur celle du compost. La qualité du compost a été jugée sur deux types de paramètres : ses teneurs en métaux lourds (As, Cd, Cr, Cu, Hg, Mo, Ni, Pb, Se, Zn) et ses teneurs en carbone organique et éléments fertilisants (N, P, K, Mg, Ca).