Your browser does not support JavaScript!

30 novembre 2010 Paru dans N°336 - à la page 145

Cet article est consacré à la biodégradation d'effluents de l'industrie du sucre par des champignons à partir d'un cas concret et avec une validation des résultats. L?utilisation de ces microorganismes spécifiques a permis un gain significatif sur le rendement en DCO (demande chimique en oxygène) de l'étage aérobie post méthanisation (progression de 43 à 62 %), mais également une diminution des coûts d'exploitation : aération et volume de boues produites (réduction de 42 %). Le bilan de l'essai est réalisé après une période significative de traitement de 20 mois. Les résultats ont été validés et confirmés par la raffinerie Saint Louis Sucre et montrent que l'utilisation de champignons dans le traitement des effluents est un procédé très efficace. Le traitement doit bien entendu être approprié aux caractéristiques de la station d'épuration.