Your browser does not support JavaScript!

29 mars 2002 Paru dans N°250 - à la page 51

Les eaux de surface de la région Ile de France telles que la Marne sont des ressources vulnérables aux pollutions. Ainsi l'efficacité de la clarification (rétention des microorganismes) et de la désinfection (inactivation) doit être la meilleure possible, tout en respectant les fortes contraintes sur les concentrations en sous-produits. Ceci conduit, pour les usines du Syndicat des Eaux d'Ile de France (SEDIF), à rechercher en permanence un renforcement des traitements physiques de décantation et filtration sur sable afin de garantir un niveau de désinfection optimum. Un des moyens de contrôle de l'efficacité des différentes étapes de la clarification est la mesure de la turbidité dans l'eau décantée et/ou l'eau filtrée sur sable, ainsi que le comptage des particules dans l'eau filtrée sur sable. En effet, un niveau bas et stable en particules est signe d'une bonne efficacité de la clarification.