Your browser does not support JavaScript!

31 mars 2008 Paru dans N°310 - à la page 79

Une méthode d'examen biologique appropriée au milieu rural, à l'ANC et à la coopération avec pays émergents est proposée qui met en évidence visuellement les proportions de biomasses végétales roseaux, les MES de l'eau brute et les biomasses bactériennes, dans un filtre à sable planté de roseaux, suivant la profondeur du filtre. Une évaluation des risques de colmatage et du degré de colmatage est ainsi possible. Grâce à l'analyse de la microfaune caractéristique des filtres à sable : les Thécamibes, véritables pièces d'archive du filtre, cette méthode permet l'accès à l'histoire du filtre depuis sa mise en service et ouvre des possibilités d'expertise nouvelles.

RES Naturalis - Conseil Général de la Dordogne - Université Paris V