Your browser does not support JavaScript!

30 novembre 2000 Paru dans N°236 - à la page 53

Jusqu'à présent, les pompes utilisées pour réparer les dommages à l'environnement et particulièrement pour récupérer le pétrole répandu après les naufrages ou dans tout autre accident n'ont pas traité avec une totale efficacité la question de la récupération et du transfert des fluides à haute viscosité ou contenant des solides en suspension. Ceci est particulièrement vrai si la situation exige des débits de transfert importants ou des refoulements longs vers une unité de stockage temporaire, fixe ou mobile. Les pompes conventionnelles sont limitées à des aspirations à grande vitesse et à un transfert des fluides de basse à moyenne viscosité comportant des petites particules. Si les besoin vont au delà de ces conditions, les pompes Countervac présentées ici constituent une solution pour résoudre bien des problèmes. Explications