Your browser does not support JavaScript!

28 mars 1997 Paru dans N°200 - à la page 44

La qualité des ressources en eau doit être étroitement surveillée pour qu'elles puissent répondre en toute sécurité à leurs multiples usages. Dans ce but, il apparaît aujourd'hui incontournable de coupler des données physico-chimiques à des information biologiques. Une contribution à cette approche est apporté avec la réalisation du Gymnotox, par le Centre International de l'Eau de Nancy-Nan.c.i.e. et le Laboratoire de Biologie Appliquée - Université Henri Poincaré, Nancy 1. Il s'agit d'un détecteur biologique des pollutions des eaux, fondé sur l'exploitation en temps réel des décharges électriques émises naturellement par des poissons. Une description détaillée de cette nouvelle technologie, développée grâce au soutien de la Communauté Urbaine du Grand Nancy et de l'Agence de l'Eau Rhin-Meuse, est présentée parallèlement à des informations sur les performances et les avantages qu'offre un tel biodétecteur.