Your browser does not support JavaScript!

30 octobre 2008 Paru dans N°315 - à la page 57

La qualité de l'eau d'alimentation des membranes d'osmose inverse a une influence directe sur les coûts d'investissement et d'exploitation des usines de dessalement, d'où l'importance des traitements à faire subir à l'eau de mer avant son passage dans l'étage membranaire. Pour les usines alimentées par des prises directes en mer, il est de plus en plus fait appel à l'ultrafiltration, en lieu et place des prétraitements conventionnels pour l'élimination des matières en suspension et biologiques. L?adoption de l'ultrafiltration permet essentiellement : ? d'augmenter les flux, d'où des surfaces membranaires moindres à mettre en oeuvre ; ? de limiter les phénomènes de colmatage provoquant : - l'augmentation des pressions d'alimentation et donc de l'énergie consommée ; - la dégradation dans le temps des flux et de la qualité du perméat ; - des nettoyages chimiques fréquents ; - une diminution de la durée de vie des membranes.