Your browser does not support JavaScript!

28 novembre 2003 Paru dans N°266 - à la page 109

On constate une prise de conscience générale de la présence de produits chimiques dans les ressources mondiales en eau. Des études récentes ont révélé l'existence d'une grande diversité de produits chimiques à de très faibles concentrations dans les rivières, les fleuves, les lacs, et les nappes souterraines partout dans le monde. Parmi ces produits chimiques, on trouve des sous-produits industriels, des pesticides et des produits pharmaceutiques. Beaucoup de ces produits chimiques ont un effet cancérigène et/ou perturbateur du système endocrinien, même à de faibles concentrations. Il n'existe sans doute pas de solution miracle pour aider les opérateurs de stations de traitement d'eau potable à combattre ce problème. Une technologie, le rayonnement ultraviolet (UV), commence à trouver des applications en tant que barrière à ce type de micropolluants. La PWN Water Supply Company (Pays-Bas) ainsi que Orange County Water District (Californie, États-Unis) ont tous les deux choisi pour leurs installations le traitement par UV pour la désinfection et comme barrière aux contaminants chimiques sur une grande échelle.