Your browser does not support JavaScript!

31 juillet 2014 Paru dans N°373 - à la page 33

Sous la contrainte réglementaire, les industriels sont de plus en plus souvent amenés à réduire leur consommation d'eau ou le volume de leurs effluents. Vécue comme un coût supplémentaire en période de crise, l'opération pourrait pourtant se révéler économiquement intéressante, pour peu que l'on adopte une approche globale du fonctionnement de l'usine car économies d'eau rime alors avec économies d'énergie et valorisation des sous-produits et déchets. Les spécialistes de l'eau trouvent là le moyen d'étendre le champ de leurs compétences et de contribuer à augmenter la compétitivité des usines.