Your browser does not support JavaScript!

30 juillet 2010 Paru dans N°333 - à la page 61

Les stations d'alerte en amont de captages d'eau potable sont peu nombreuses en comparaison directe avec le nombre de captages mais couvrent une bonne partie de la population desservie par les eaux de surface. La préoccupation de santé est évidente. Avant, c'est la protection du captage et de l'usine de production qui est en jeu. Outre les classiques sondes spécifiques, le principe de mesure le plus courant est la mesure UV. Les mesures biologiques se développent. Un impératif : la fiabilité et la disponibilité à 100 %.