Your browser does not support JavaScript!

29 mars 2013 Paru dans N°360 - à la page 51

Les exigences réglementaires en matière de qualité des rejets sont de plus en plus contraignantes. La protection des milieux sensibles impose la réduction conséquente des teneurs en azote notamment. Ces objectifs sont obtenus grâce à la mise en ?uvre de procédés biologiques aérobies. L?aération de la biomasse épuratrice, avec une moyenne de 60 %, représente le poste énergétique le plus important d'une station d'épuration. Le renchérissement du coût de l'énergie et la volonté de réduire l'empreinte écologique du traitement des eaux usées, imposent la recherche et la mise en ?uvre de dispositifs de régulation de l'aération performants et fiables. La société Hach-Lange, avec sa gamme WTOS (Water Treatment Optimisation Solutions), propose des solutions de régulation du fonctionnement des stations d'épuration (injection de réactifs chimiques, gestion de l'aération, pilotage de l'extraction de boues'). Le principe du module développé spécifiquement pour contrôler l'aération, WTOS N_DN-RTC, repose sur la mesure en continu de la teneur en ions ammonium et nitrate au coeur du réacteur biologique. Pour tester cette technologie de mesure à partir de différentes sondes et valider l'efficacité de la régulation, après l'aimable autorisation du SIA, ce matériel a été installé sur la station d'épuration du Syndicat Intercommunal d'Assainissement de Marolles-Saint Vrain. L?étude s'est déroulée du mois de mars 2011 à septembre 2011.